Juin 26

Reflexion commune 16 juin 2015 1er /second degré écoles-collège cabanis : problématiques autour de la trace écrite

Le compte rendu des échanges de cette 1/2 journée de réflexion commune est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous
Compte rendu de la réflexion autour de la trace écrite 16 juin 2015

Juin 26

conseil ecole collège du 26 mai 2015

le compte rendu est disponible sur le site en cliquant sur le lien ci dessous
CR_CEC_Cabanis 26 mai 2015

Avr 20

Conseil Ecole Collège du Mardi 15 avril 2015

 

 

 

COLLEGE DE CORREZE                                                                                                    Le 16 Avril 2015

6, rue des Eaux Vives

19800 CORREZE

Tél : 05.55.21.49.60

Fax : 05.55.21.49.63

www.clg-corrèze.ac-limoges.fr

Le Chef d’établissement

 

Aux Membres du Conseil Ecole/Collège

 

 

 

 

 

COMPTE-RENDU DU CONSEIL ECOLE/COLLEGE

Mardi 15 Avril 2015

 

Membres du Conseil Ecole-Collège

 

 

 

Mme MONTALI, professeure des écoles, Corrèze

Mme FARAMOND-PESSAYRE, professeure des écoles, Vitrac

Mme SAUGE, professeure des écoles, Orliac

M. ROY, professeur de collège, (Lettres/Arts plastiques),

M. MEYSONNET , professeur de collège, (mathématiques),

Mme ALBARET, professeure de collège, (mathématiques/technologie),

Mme GRANGER, professeure de collège, (histoire-géographie),

Mme LAVERGNE, inspectrice de l’éducation nationale, (excusée),

Mme HAMON, principale du collège,

Mme BARAND-LISSAJOUX, conseillère pédagogique,

Monsieur HENAFF, conseiller pédagogique.

 

Le Conseil débute à 16h45 et se termine à 18h30.

 

1ère partie 

 

Mme Hamon, Chef d’établissement, propose de procéder à la projection des vidéos réalisées par les enseignants du 1er et du 2nd degré.

En premier lieu, les membres du Conseil assistent à une séance de mémorisation des tables de multiplication sur les niveaux CE2/CM1/CM2 (Orliac). Un travail visuel tout d’abord, puis auditif. Ensuite, les élèves récitent les tables dans le désordre. En fin de séance, un travail sur ardoise est proposé.

Lors de cette séance, on ne peut que constater la rapidité d’exécution et la spontanéité des réponses. L’Enseignante indique qu’il s’agit d’une séance qui a fait l’objet d’exercices identiques préalables.

En second lieu, la séance projetée concerne la mémorisation d’un texte de Paul Eluard (Corrèze). L’Enseignante fait un léger travail de rappel des deux premières strophes (appel à la mémoire, à la recherche historique). Puis elle demande à quelques élèves de réciter les deux strophes. La 3ème strophe est abordée. Un travail d’analyse s’opère (définition des mots, travail sur le visuel, utilisation des codes couleurs). Les élèves repèrent les répétitions. L’Enseignante fait appel à plusieurs techniques (mémorisation en fermant les yeux, jeux d’écho CM1/CM2). Là également, le travail de mémorisation en classe favorise la mémorisation sur le long terme chez les élèves, on constate à la fin de la séance que tous les élèves connaissent la troisième strophe.

 

En troisième lieu, l’Enseignante de Vitrac, fait travailler ses élèves sur la mémorisation de deux constructions : le château en motte et le château en pierre. Le travail fait l’objet d’une répétition  systématique sur l’un et l’autre objet d’étude. Tout d’abord, les élèves travaillent par écrit, puis sur les images. L’Enseignante procède à une vérification par un travail sur l’ardoise. On constate que les élèves ont bien repéré les étapes de construction.

 

Est ensuite projetée une séance de mathématiques en collège sur la construction des triangles. En premier lieu, le Professeur demande aux élèves de faire des recherches avec l’IPAD sur l’étymologie des mots : triangle rectangle, isocèle, équilatéral. Les élèves sont en groupe. Ils échangent leurs informations et complètent la première partie de l’exercice.

La seconde partie de l’activité est centrée sur le repérage et la différenciation. Puis il est demandé aux élèves de réaliser avec les outils adéquats les trois triangles. Pour les élèves rapides, un complément d’exercice est proposé.

On passe ensuite à la synthèse et à la phase de mémorisation. Cette phase s’appuie sur une projection d’une série de triangles. Les élèves doivent nommer les triangles selon les règles préalablement étudiées. On constate une déperdition des informations et des confusions entre les triangles chez quelques élèves. A la sonnerie, les élèves s’empressent de ranger leurs affaires et quittent la salle pour se rendre dans un autre cours.

 

Observations :

Les Membres du conseil s’accordent au sujet des pratiques de mémorisation à l’école primaire qui aboutissent très rapidement à un résultat positif.

Les séances au collège qui s’appuient sur le principe 1heure/1lieu/1enseignant font apparaître une segmentation de la journée qui n’est pas favorable à la systématisation des moments de mémorisation.

 

…oo0oo…

 2ème partie

Mme Hamon, Chef d’établissement informe les Membres du Conseil Ecole collège du calendrier de fin d’année :

Harmonisation LPC/PPRE : Mardi 2 juin 2015 – 17h00/18h00

Action de formation : Septembre 2015 : Une action de formation a été sollicitée via l’Inspection du 1er degré. L’axe de cette formation concerne l’Espace Numérique de Travail qu’utilisent actuellement tous les enseignants du collège. Une formation et une ouverture sont proposées aux enseignants du premier degré.

 …oo0oo…

 3ème partie

Une démonstration très partielle de l’Espace Numérique de Travail s’est déroulée dans le bureau du Chef d’établissement. Cet outil permettrait dans le cadre de la liaison Ecole/Collège de mettre à disposition de tous des outils pédagogiques sur lesquels toutes et tous pourraient travailler.

Réforme du collège : Mme Hamon, Chef d’établissement, rappelle que la réforme du collège ayant été adoptée, il s’agira pour les enseignants des 1er et 2nd degré concernés par le cycle CM1/CM2/6ème de s’organiser l’an prochain pour élaborer une progression commune au regard des nouveaux programmes.

L’Inspectrice de l’Education Nationale                                         Le Chef d’établissement

Catherine LAVERGNE                                                                     Isabelle HAMON

 

 

 

Mar 31

COLLEGE DE CORREZE – E3D – 2007-2015

INTRODUCTION

 

Depuis la circulaire EDD de mars 2007, l’Education nationale manifeste explicitement sa volonté d’inciter les établissements scolaires à s’engager dans une démarche de développement durable. Le Collège de Corrèze s’est donc inscrit depuis 2007 dans un processus dynamique qui concilie conjointement la dimension éducative, le fonctionnement de la structure scolaire dans ses aspects matériels et ses relations humaines, l’ouverture sur le territoire de proximité et la collaboration avec les partenaires locaux. La particularité de l’E3D est de valoriser l’articulation avec les programmes disciplinaires, de promouvoir des actions transversales, pluridisciplinaires et inter-catégorielles, d’allier apports théoriques et actions concrètes dans un objectif continu d’amélioration.

 

En effet, ainsi que le précise le référentiel de labellisation publié au Bulletin officiel n°31 du 29 août 2013, « peut être considéré comme « E3D-Ecole/Établissement en démarche de développement durable » tout établissement scolaire ou toute école engagés dans un projet de développement durable fondé sur la mise en œuvre d’un projet établissant une continuité entre les enseignements, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire tout en s’ouvrant sur l’extérieur par le partenariat.

 

Cette approche permet aux élèves de découvrir les différentes facettes de la réalité de leur établissement en valorisant la complémentarité des acteurs qui le font vivre. Se construisant autour d’enjeux propres identifiés, la démarche permet d’étayer la réflexion des élèves et favorise la construction de compétences citoyennes. Elle donne sens aux enseignements, forme au jeu des acteurs par la mise en place d’une démocratie participative, favorise la compréhension du monde actuel. En mettant en relief la complexité des interactions en jeu, la nécessité de choisir de manière raisonnée entre plusieurs options, la prise en compte des conséquences à différentes échelles spatiales et temporelles, la démarche de développement durable initie à la gouvernance et promeut l’engagement dans l’action. Par ce biais, le Collège de Corrèze remplit sa mission de former des citoyens éclairés et responsables, capables d’agir dans leur vie quotidienne.

 

1/ Démarche de Développement Durable

 1-1 Portage de la démarche par le chef  d’établissement en lien avec le coordonnateur

L’Agenda 21 a été proposé par les trois derniers Chefs d’établissement qui ont géré le Collège depuis 2007, à savoir Vincent Rulié, Marc Bartoli et Isabelle Hamon. Ils ont été appuyés par Eric Lortholary, gestionnaire de l’établissement depuis cette période. De même, l’équipe pédagogique s’est investie au fur et à mesure dans une dématérialisation des pratiques pédagogiques ce qui a vraiment permis de pérenniser la démarche E3D de ce petit établissement inscrit dans la grande ruralité.

La Collectivité locale et les partenaires associés ont su également favoriser la démarche.

 

1-2 Mobiliser les financements 

 

La Collectivité locale et les partenaires associés ont été les premiers financeurs du programme. Néanmoins, l’Etablissement a prôné une démarche valorisant les économies au maximum (de petits gestes pour une grande économie).

 

1-3 Constituer un Comité de pilotage

Le Comité de pilotage interne à l’établissement a su développer les stratégies pour lancer, maintenir et définir les axes à venir de développement durable. Ce Comité de pilotage s’est enrichi des personnels administratifs et médico-sociaux après avoir été constitué par quelques membres de la Communauté Enseignante, des représentants des parents d’élèves, du gestionnaire et du Chef d’établissement.

 

…ooOoo…

2/ DIAGNOSTIC 2007

 

Poids de l’inaction : pas de développement pédagogique dématérialisé, de coopération internationale, de tri papier, de récupération de consommables (piles, cartouches, …), pas d ‘économie d’Eau, d’Electricité, pas de tri de déchets alimentaires ni de gestion de la production alimentaire.

A la lecture des éléments précédents, il apparaît qu’en 2007, aucun travail de développement durable n’était encore entrepris.

 

3/ L’état des lieux et Objectifs 12 axes

 

  • Alimentation : Programmation d’une gestion plus fine de la conception des menus afin d’éviter le gaspillage, Programme d’Education à la Santé et à la Citoyenneté par l’infirmière qui préconise des conseils en matière d’alimentation (équilibre alimentaire).
  • Eau : Sensibilisation des personnels et des élèves quant à l’utilisation de l’eau, sensibilisation des élèves internes.
  • Déchets : Mise en place d’un tri de déchets alimentaires par les élèves, organisation et mise en place d’un compostage par la Collectivité locale.
  • Santé et qualité de vie : Emplois du temps sans coupure pour le personnel de la Collectivité pour limiter les dépenses en déplacement, Emplois du temps aménagés pour les Enseignants pour les mêmes raisons mais aussi pour favoriser l’accompagnement pour une meilleure garde d’enfants.
  • Biodiversité : Etude par les élèves de la biodiversité dans le cadre du programme de Sciences et Vie de la Terre.
  • Déplacements : Prise en compte dans la constitution des classes des demandes de parents (élèves dans la même classe) pour garantir le covoiturage.
  • bâtiments et équipements : rénovation de la chaufferie (Collectivité Locale).
  • Diversité culturelle : Pérennisation du Projets Arts et Culture pour mettre en lumière les différents modes d’expression culturelle (Afrique, Ukraine, Finlande).
  • Solidarité au sein de l’établissement : Relance des activités du Foyer Socio-Educatif pour une gestion plus globale (pack fournitures élèves pour limiter les dépenses familiales, liste de fournitures conforme au Bulletin Officiel, achats de jeux éducatifs pour le Foyer).
  • Coopération locale : Collecte de Fonds pour le Téléthon.
  • Coopération internationale : Echange Franco-Finlandais et coopération pédagogique dématérialisée.
  • Communication dématérialisée : Envers les personnels (rétroplanning d’actions), communication Google Agenda/Google Forms, Mails élèves via Ipad.

4/ EVALUATION 2015

Le développement de projet qui a duré 8 ans est maintenant abouti et peut déjà être envisagé par une extension vers les écoles du secteur. L’outil d’évaluation est à votre disposition sur simple demande.

Isabelle HAMON

Chef d’établissement Collège de Corrèze

31/03/2015

Mar 31

Environnement Numérique de Travail au Collège de Corrèze

 

Modernisation de l’Action Publique au Collège de Corrèze

L’ensemble de la Communauté éducative s’est emparée depuis septembre 2014 d’un Espace Numérique de Travail et contribue activement à promouvoir une dynamique orientée vers la Modernisation de l’Action Publique.

Après un état des lieux qui s’est appuyé sur des indicateurs de terrain (nombre de familles étant connectées, nombre d’Ipads fonctionnels, personnel enseignants dotés et connectés, …), des axes de travail ont été dégagés. Ainsi, plusieurs formations internes et plusieurs formations de proximité ont été proposées afin que les enseignants, les personnels administratifs et certains personnels de la Collectivité puissent s’approprier les différents outils de la Modernisation (formation IPAD2, formation siteweb, …).

Après une détermination sans faille, le déploiement de l’Espace Numérique de Travail a vu le jour. Les procédures élaborées ont permis celui-ci de façon progressive mais rapide. En premier lieu, les personnels de l’établissement se sont vus accorder l’accès à l’ENT : premiers échanges d’emails, premières réponses. Après autorisations des parents, ce sont les élèves qui ont commencé à se familiariser avec ce nouveau « réseau » avec dextérité et des facultés de compréhension prodigieuses. Enfin, les parents et partenaires ont investi la plateforme.

Six semaines ont été nécessaires pour programmer le déploiement, vérifier nos attendus, anticiper les demandes et garantir le passage d’une multiplicité d’outils à un seul espace. Des échéances ont été fixées pour identifier clairement les personnels supports qui devaient permettre de garantir le succès de la mise en place du déploiement.

Les membres de la Communauté ont dû prendre conscience des avantages liés à l’utilisation de l’ENT. Puis, la migration des pratiques et une astreinte individuelle a permis l’essor de l’activité numérique. En effet, une telle mise en place s’appuie essentiellement sur la volonté individuelle de s’impliquer dans une démarche collective.

D’autres établissements se sont largement emparés de cet ENT. Nombre d’universités l’utilisent à travers le monde. En France des Grandes Ecoles l’utilisent également : le groupe ESSEC, le groupe ESC Lille, les Arts et Métiers, l’Inseec, et l’Externat Saint Honoré d’Eylau pour ne citer que ces quelques exemples.

Etudions maintenant les multiples possibilités qu’offre l’Espace Numérique de Travail pour l’ensemble de la Communauté éducative du Collège de Corrèze. Tout d’abord, les enseignants mettent à disposition de leurs « Classroom », les cours, devoirs, exercices, vidéos illustratives du thème abordé, … . Ces exercices peuvent être renseignés en ligne et l’enseignant peut voir en direct ce qu’écrit son élève, ses élèves. L’enseignant peut apporter des commentaires, il peut noter le devoir, le renvoyer à l’élève qui en prend connaissance très rapidement sans pouvoir en changer la note, puisque les corrections sont verrouillées. Du point de vue administratif, les premiers essais sont extrêmement intéressants. Le renseignement du tableau des œuvres en Histoire des Arts a été effectué par les élèves eux-mêmes, ce qui a évité une circulation de papiers que l’on perd, que l’on oublie, qui sont mal renseignés et qui obligeaient auparavant à relancer l’élève, à lui donner à nouveau un autre document.

En quatre mois, 35 000 photocopies ont été économisées. L’objectif étant de multiplier par 4 cette économie en 2015 et par 6 en 2016.

Bien sûr, nous avons à progresser. Nous devons devenir experts pour gagner du temps, pour en libérer ce qui nous permettra de mieux nous centrer sur la pédagogie. Car, si ce virage technique fait peur, il est aussi un incontournable promoteur d’une nouvelle citoyenneté et l’on ne peut l’ignorer au risque de laisser sur le côté de la route, un nombre d’élèves délaissés par une société en constante mutation.

Le projet est vaste et permet tous les possibles : un espace dédié aux élèves en difficulté d’apprentissage, un autre pour des élèves à haut potentiel ? Etendre l’ENT à nos collègues du primaire dans le cadre de la liaison Ecole/Collège sur le Projet « Arts et Culture » ? Pourquoi pas !

Je tiens à remercier l’ensemble du corps enseignant qui s’est emparé de ce projet, qui l’a mené à bien et qui le fait, et le fera vivre. Seul, nous ne sommes rien. Je tiens aussi à remercier l’équipe administrative qui a dû renoncer à ses pratiques pour se tourner vers une pratique administrative pédagogique – tout est lié -. Et puis, je remercie également le personnel santé/social, les agents de la collectivité, les personnels non statutaires et plus globalement les familles et les élèves qui se sont emparés de ce projet de communication partagé.

Isabelle HAMON
Chef d’établissement Collège de Corrèze
31/03/2015

Mar 20

Compte rendu du conseil ecoles collège cabanis

CIRCONSCRIPTION DE BRIVE SUD

CONSEIL ECOLE-COLLEGE de CABANIS

http://www.clg-cabanis-brive.ac-limoges.fr/local/cache-gd2/01a16a43458c878b192c6bc0e819d69f.jpg

 

Jeudi 4 décembre 2014

Programme d’actions pour l’année 2014/2015

  • Immersion des professeurs de collège dans les classes des écoles : un seul échange a eu lieu. D’autres seront à prévoir au 2ème trimestre. Le recueil des demandes se fait au niveau du collège qui prend les contacts et informe le secrétariat des IEN des dates des visites.

 

  • Invitation des PE aux conseils de classe de 6ème. Les trois conseils de classes de l’année scolaire sont concernés.

 

  • Visites d’immersion des élèves au collège : projection d’une modification. Il serait préférable de faire venir les CM2 pour participer à des ateliers encadrés par les PLC et/ou des cours mixtes CM2/6ème en demi-groupes. Les temps de vie scolaire, de visite des locaux seraient maintenus. La période de la première quinzaine de juin  (Chauvignat, Dufour, Lefranc, Dewilde)

 

  • Réunion d’harmonisation (dossiers et PPRE passerelle) : le système actuel d’échanges convient très bien. Les dates seront arrêtées après les conseils de classes de 6ème et après les affectations en 6ème (dernière semaine de juin).

 

Projets particuliers de l’année

 

  • ERR mathématiques : binômes PLC et PC (conférence prévue d’Arsonval le 5/02)

 

  • Maths sans frontières dans la semaine des maths (17 mars 2015) avec des binômes CM2/6ème.

 

  • Point d’étape sur la charte (cf.doc) : les 6ème ont travaillé sur la base des documents envoyés par les maîtres de CM2. Ce document a été produit lors du séjour d’intégration et chaque classe a rédigé son document en lien avec le règlement intérieur du collège (formel, fondé sur le droit). Droits et devoirs sont les notions qui ont présidé à l’élaboration de cet outil.

 

  • Travail sur la liste des fournitures : la liste sera commentée lors du prochain CEC pour apporter des améliorations éventuelles
  • Journée de formation commune PE-PLC , jeudi 22 janvier : maîtriser l’outil de travail (la relation à la trace écrite, les outils de l’élève, les repères des élèves et leur suivi)

Sylvie Marceau IEN  Brive Sud                                                                           Sylvie Plas , principale adjointe Cabanis

Mar 17

Compte-rendu CEC Treignac

Compte rendu du conseil école collège, secteur de TREIGNAC

 mardi 25 novembre 2014

Etaient présents :

Monsieur André ESTRADE, principal du collège

Madame Catherine LAVERGNE, inspectrice de l’éducation nationale

Monsieur Christian HENAFF, conseiller pédagogique de circonscription (intervenant dans la formation)

Madame ARTEIL, professeure de collège
Madame BIBE, professeure de collège
Madame DE AZEVEDO, professeure de collège

Madame Emile DIEUAIDE, professeure des écoles

Madame, Sylvie JIMENEZ, professeure des écoles

Madame Nadège BELOT, professeure des écoles

Madame Delphine GIMAZANE, professeure des écoles

Ordre du jour :

1.    Bilan de la formation du 9 octobre 2014

2.    Actions pour l’année 2014 2015

—————————————————————————————————————————

1.    Bilan de la formation du 9 octobre 2014

La journée de formation conjointe 1er et 2nd degrés consistait en une ½ journée d’observations et d’échanges sur les pratiques pédagogiques concernant la différenciation dans les classes multi niveaux des écoles (1PE/1PLC). L’autre ½ journée portait sur une réflexion concernant l’évaluation par compétences notamment en mathématiques (expérimentation dans l’établissement) puis élargie aux autres domaines.

Les professeurs du collège très admiratifs des compétences professionnelles de leurs collègues, ont retenu :

  • Le cahier journal comme outil organisateur des enseignements dans une classe avec plusieurs groupes de besoins ;
  • La grande variété des activités proposées  sur des supports différents (ardoise, cahier, fiche) ;
  • Le rythme soutenu (enchaînement d’activités brèves) ;
  • La précision des consignes données oralement ;
  • La diversité des affichages didactiques ;
  • La gestion des élèves par rapport à des comportements déviants ;
  • L’exécution des tâches collectives par les élèves (responsabilités).

 

2.    Actions pour l’année 2014 2015

 

ACTION 1 : anticipation et réalisation dans chaque module d’apprentissage, d’une séance en différenciation (groupe de besoins) :

Des binômes sont créés (PE/PLC):

  • Anglais (Madame DIEUAIDE ; Madame ARTEIL)
  • Français : lecture / compréhension (Madame BELOT ; Madame DE AZEVEDO,)
  • Mathématiques (Madame GIMAZANE ; Madame BIBE)
  • Histoire (Madame JIMENEZ ; Madame LEMONNIER)

 

ACTION 2 : établissement et utilisation d’une grille de compétences avec critères pour évaluer un devoir d’élève

Lors du prochain CEC (21 avril 2015), échanges de pratiques concernant les séances de différenciation et présentation  des outils utilisés (grille de compétences).

3.    Stage pour 2015-2016

Observation en collège par les professeurs des écoles d’une séance en différenciation et autre contenu à définir au prochain CEC.

 

ANDRE ESTRADE

CATHERINE LAVERGNE

Mar 17

Compte-rendu CEC Seilhac

CONSEIL ECOLE COLLEGE

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 15-12-14

 

Etaient présents pour le collège :

–           Mme Dubernard, principale

–           Mme Daubec, CPE

–           M Jacquet, enseignant d’EPS

–           Mme Maligne, enseignante de SVT

–           Mme Munsch, enseignante d’histoire géographie

–           Mme Vernat, enseignante de français

–           Mme Bonifacy, enseignante de mathématiques

Absente excusée : Mme Fargeas, enseignante d’anglais

Etaient présents pour l’élémentaire

–           Mme Lavergne, IEN 1er degré

–           Mme Barand-Lissajoux, conseillère pédagogique

–           Mme Tournadre, professeure des écoles à Ceyrat d’Espartignac

–           Mme Ballet, professeure des écoles à St Clément

–           Mme Lascaux, professeure des écoles à Lagraulière

–           Mme Serieys, professeure des écoles à Chamboulive

–           M. Clare, professeur des écoles à Seilhac

 

  1. 1.    BILAN DES FORMATIONS COMMUNES DU LUNDI 15/12/2014

 

1.1  Formation sur la méthodologie et la mémorisation

 

Les enseignants des écoles :

–          regrettent l’absence d’un formateur du 2sd degré ;

–          affirment avoir déjà été formés en ce sens dans le cadre de  leur formation continue (animations pédagogiques) ;

–          apprécient les échanges entre enseignants du 1er et 2nd degrés.

Les représentants du collège :

–          disent avoir reçu quelques pistes de mises en œuvre, mais que, de leur point de vue,  tout ce qui a été proposé  n’est forcément applicable en cours, notamment pour l’ATP en 6ème ;

–          pensent qu’il peut être parfois compliqué de répondre à la question sur les attentes du collège, celles-ci pouvant être différentes d’un enseignant à l’autre.

 

1.2  Formation sur les sciences (le dessin d’observation)

 

–          Les enseignants pensent que ce n’était pas la formation prioritaire bien que demandée lors du dernier CEC (intervention IEN), qu’elle aurait  dû être plus orientée vers les mathématiques ;

–          La formation a néanmoins permis des échanges sur les démarches scientifiques.

 

  1. 2.    LES RENCONTRES FUTURES ET  FORMATIONS

L’action suivante est retenue pour l’année 2015 : observations dans les classes du primaire pour les enseignants du collège.

(Binôme à constituer pour l’année en cours / observations à mener  en fin de matinée et échanges à prévoir sur la pause méridienne)

 

Formation à prévoir au plan de formation départemental 1er degré 2015/2016 avec un couplage possible avec une formation de proximité (formateur 2nd degré):

 

–          Observations dans les classes du collège (1/2 journée)

–          Echanges de pratiques autour de l’utilisation des outils informatiques (TBI, vidéoprojecteurs, tablettes, ordinateurs, logiciels spécifiques) en lien avec le projet d’établissement (collège connecté)

–          L’apprentissage du code en français (grammaire, orthographe)

 

MARIE-LAURE DUBERNARD

CATHERINE LAVERGNE

 

Mar 17

compte-rendu CEC Uzerche

Compte rendu du conseil école collège, secteur d’UZERCHE

Jeudi  19 décembre 2014

Etaient présents :

Monsieur Alain GAUTHIER, principal du collège

Madame Catherine LAVERGNE, inspectrice de l’éducation nationale

Monsieur Christian HENAFF, conseiller pédagogique de circonscription (intervenant dans la formation)

 

Mme Bailon, professeur de Lettres
M. Parverie, Professeur d’Histoire-Géographie
Mme Bellecave, professeur de Lettres
Mme Coste, Professeur d’EPS
Mme Taïana, professeur d’Histoire-Géographie
Mme Michel, professeur d’EPS

 

Madame Laurence GERBE,  professeure des écoles

Madame Elodie VIANDE, professeure des écoles

Monsieur Michel DELAGE, professeur des écoles

Madame Anne-Marie ROULET, professeure des écoles

Monsieur Hervé LAMICHE, professeur des écoles

Madame Virginie MARTINIE, professeure des écoles

Madame Valentine PAPILLON, professeure des écoles

Madame Coralie CASSAGNE-ODIN, professeure des écoles

Madame Fabienne CHANCEL-MARRELEC, professeure des écoles

Ordre du jour :

1.    Bilan de la formation du 19 décembre 2014

2.    Actions pour l’année 2014 2015

—————————————————————————————————————————

1.    Bilan de la formation du 19 décembre 2014

 

La journée de formation conjointe 1er et 2nd degrés consistait en un temps d’observation dans les classes du 1er degré pour trois professeurs de collège puis d’échanges sur les pratiques et outils pédagogiques concernant la différenciation pédagogique.

L’autre ½ journée consistait en un temps d’observation dans les classes du 2nd degré pour l’ensemble des professeurs des écoles puis d’une présentation concernant les dispositifs pour la gestion des difficultés des élèves (dispositif SAS au collège, dispositifs en école : APC, stages RAN) suivi d’échanges.

Les comportements des élèves

Les professeurs ont trouvé les élèves beaucoup plus calmes, disciplinés et à l’écoute que ceux dont ils ont la charge au collège.

Ils ont remarqué la rapidité de la mise au travail et l’atmosphère studieuse pendant la séance.

Les PE ont rétorqué que cette atmosphère est liée au fonctionnement d’une classe à cours multiples, dans laquelle l’autonomie des élèves est une nécessité.

Les professeurs de collège ont affirmé manifester les mêmes exigences que les PE, mais ne pas parvenir aux mêmes résultats.

Leurs remarques ont aussi porté sur le manque de solidarité des élèves de 6ème, entre eux, et qui se manifeste notamment par des réticences à rendre service à d’autres (ex : pour prendre les devoirs en cas d’absence). Enfin, ils ont noté une tendance à rester entre élèves issus d’une même classe de CM2.

Le travail personnel des élèves

L’observation n’ayant duré qu’une heure, les professeurs n’ont assisté qu’à une seule séance dite « longue ».

Ils n’ont pas noté au cours de leur observation de dysfonctionnement, qu’il s’agisse de la copie, de la prise en compte des consignes ou de la restitution de connaissances.

Là encore, ils font remarquer une nette dégradation du CM2 à la 6ème.

Les cours ne sont pas relevés par les professeurs en vue d’être corrigés et de favoriser leur étude à la maison.

On remarque alors que la transition est brutale entre le CM2 où tous les cours sont relevés et corrigés par le PE avant leur étude à la maison.

L’organisation du travail

Les professeurs ont attiré l’attention sur les contraintes liées à la durée des séances au collège (50 minutes) alors que les PE peuvent donc plus facilement adapter le déroulement en fonction des observations effectuées en cours de séance.

Les PE ont insisté sur la nécessité d’exercer un contrôle systématique sur le travail effectué à la maison, et ce afin que chaque élève donne du sens à son travail personnel.

Un professeur s’est étonné que les élèves de CM2 puissent avoir recours à des outils pendant une phase d’entrainement.

Les débats ont alors porté sur les phases de l’apprentissage, et notamment sur la différence entre entraînement et évaluation.

Ce même professeur a fait remarquer que ses élèves doivent prendre le cours en notes puisqu’il ne l’écrit pas au tableau.

Les professeurs ont fait part de leurs difficultés face à l’hétérogénéité mais n’ont pas fait de remarques  laissant penser qu’ils auraient repéré dans les démarches des enseignants du CM2 des éléments susceptibles de les aider.

C’est l’organisation des temps d’apprentissage, séance plus longue dans le 1er degré qui semble engendrer plus d’attention et de mobilisation de la part des élèves. Une autre organisation au niveau du collège semble envisageable (cf expérimentation collège Ussel avec des cours de 80 min).

 

Pour travailler sur les programmes, il faut attendre les nouveaux ainsi que les documents d’application.

 

Dans la communication, au sein du PPRE passerelle, les professeurs disent manquer d’informations. Attention, tout ce qui relève du médical ne peut être transmis directement !

 

L’utilisation du TBI ou vidéoprojecteur semble être la même.

 

Pour la prochaine formation, des échanges de service 1er et 2nd degrés sont peut-être envisageables (préparation conjointe).

2.    Actions pour l’année 2014 2015

Pas d’action pour l’année 2014-2015.

Prochain CEC : 18 mai 2015.

 

ALAIN GAUTHIER

CATHERINE LAVERGNE

Mar 17

Compte-rendu du CEC Corrèze

COMPTE-RENDU DU CONSEIL ECOLE/COLLEGE

Lundi 10 Novembre 2014

 

Etaient présents : Mmes Virginie MONTALI professeure des écoles, Violaine FARAMOND-PEYSSAIRE, professeure des écoles, Sylvie SAUGE, professeure des écoles, M. ROY, professeur d’arts plastiques en collège, M. MEYSONNET , professeur de mathématiques en collège, Mme LAVERGNE, inspectrice de l’éducation nationale, Mme HAMON, principale du collège, Mme BARAND-LISSAJOUX conseillère pédagogique, Mme DIOP, Psychologue scolaire.

 

Le Conseil débute à 16h30 et se termine à 19h00.

 

Mme Hamon, Chef d’établissement, présente une synthèse du Compte-Rendu du premier Conseil Ecole Collège. Puis la parole circule pour établir un bilan de la journée Liaison Ecole/Collège qui vient de se terminer. De façon collégiale, il est reconnu que l’intervention de M. Hénaff sur apprendre à « mémoriser » était très intéressante.

 

L’ensemble des enseignants reconnaît la difficulté pour travailler en temps scolaire cette compétence transversale à tout apprentissage.

 

Dans le premier degré, il s’agira de s’interroger sur l’intégration des temps de mémorisation au sein d’un module voire d’une séance. (Par exemple : faire apprendre en classe uniquement, les tables de multiplication).

Dans le second degré, il serait intéressant de repenser la durée (55min) d’un cours disciplinaire et d’anticiper un moment de « mémorisation systématique ».

 

Néanmoins, les enseignants reconnaissent la différence des cultures pédagogiques entre le premier degré et le second degré (différence de préconisations entre inspecteurs du 1er et 2nd degré). Il semble présomptueux d’envisager une refonte totale des pratiques pédagogiques.

 

Exemples :

Devoirs à la maison notés en mathématiques dans le second degré

Devoirs écrits à la maison interdits depuis 1956 dans le 1er degré

 

Le constat est général : il y a les élèves qui font leurs devoirs, ceux qui ne les font jamais pour des raisons diverses (sociales, familiales, culturelles, …) et ceux qui sont dans un entre-deux, faisant semblant, donnant le change, trouvant des prétextes aux oublis, …

 

A ce sujet, Mme Hamon, Chef d’établissement, indique que la société est en pleine mutation. Il s’agira à très court terme d’envisager une autre forme d’enseignement et d’autres pratiques pédagogiques qui repenseraient le système en groupe d’élèves par compétences, comme dans le système anglo-saxon. Concernant les devoirs à la maison, Mme Hamon, Chef d’établissement, indique que les modes d’exigence ont changé au collège. Ce sont les devoirs à la carte.

 

Mme Lavergne IEN, s’interroge sur le choix de donner des devoirs mais de ne pas faire obligation à les rendre. Est-ce équitable, ne creuse-t-on pas  les écarts ? Les élèves doivent pouvoir prétendre aux mêmes possibilités d’enseignement.

 

M. Meysonnet, indique que de toutes façons, si un élève ne fait pas ses devoirs à la maison, aucun moyen ne permet de l’y obliger. Mme Hamon, explique qu’on ne peut pas à tout va, mettre en retenue systématiquement l’élève qui ne fait pas ses devoirs. Cette pratique est, à son sens, obsolète et on peut mesurer le décalage entre les attentes parentales (voire les démissions) et les injonctions éducatives.

M. Meysonnet pense qu’il faudrait revoir le temps de présence des enseignants au sein de l’établissement (tâches d’enseignement et éducatives). Il faut, de son point de vue, plus de présence d’adultes éducateurs.

 

Après discussion fournie et échanges multiples, il est décidé de lancer l’action 1 prévue dans le 1er compte-rendu, à savoir :

 

Procéder à des prises vidéos de séquences dans le 1er et le 2nd degré pour échanger sur les pratiques (en ciblant la mémorisation) :

  • Mathématiques : Fractions/Divisions (Orliac)
  • Français : Etude de texte + mémorisation (Corrèze)
  • Histoire (Vitrac) : Sujet à déterminer à nouveau, l’enseignante d’Histoire-Géographie du Collège  ne souhaitant pas être filmée.

 

Date du prochain Conseil Ecole/Collège : Mardi 14 avril à 16h45 au Collège.

 

 

 

Inspectrice de l’Education Nationale                                   Le Chef d’établissement

Catherine LAVERGNE                                            Isabelle HAMON

Articles plus anciens «