Bienvenue sur le blog « Faites des livres »

« Faites des livres » est un projet éducatif et culturel centré sur le livre, la lecture et l’écriture qui vise la lutte contre l’illettrisme et l’entrée dans la lecture plaisir.

Ce blog vous informera, tout au long de l’année scolaire, des actions mises en place au collège, mais aussi dans la ville de Saint-Junien.

Bonne navigation.

Journée Nationale de Lutte contre l’Illettrisme

Dans le cadre de la Journée Nationale de Lutte contre l’Illettrisme diverses associations sont venues au collège pour sensibiliser les élèves au livre et à la lecture.

Ami des mots
Ami des mots
Ami des mots
Ami des mots
Lire et faire lire avec les 6B gr1
Lire et faire lire avec les 6B gr1
Lire et faire lire avec les 6B gr1
Lire et faire lire avec les 6B gr1
Le Père Castor avec les 6C gr2
Le Père Castor avec les 6C gr2
Le Lion's Club avec les 6e Segpa
Le Lion’s Club avec les 6e Segpa
Les Contes Jean-Claude Arena avec les 6E gr1
Les Contes, Jean-Claude Arena avec les 6E gr1
Les Contes Jean-Claude Arena avec les 6E gr1
Les Contes, Jean-Claude Arena avec les 6E gr1
Lire et faire lire avec les 6C gr2
Lire et faire lire avec les 6C gr2
Lire et faire lire avec les 6B gr2
Lire et faire lire avec les 6B gr2
Le Lion's Club avec les 6A gr1
Le Lion’s Club avec les 6A gr1
La Bulle Gantière avec les 6A gr2
La Bulle Gantière avec les 6A gr2

Ils parlent de nous sur leurs blogs

Anne Loyer, auteur de I comme Iris et Kimamila :

http://anne-loyer.blogspot.fr/2015/07/super-cadeau-davant-vacances.html

http://anne-loyer.blogspot.fr/2015/06/faites-des-livres-saint-junien.html

Emilie Provost, illustratrice pour enfants :

https://illustrationpourlesenfants.wordpress.com/2015/06/16/retour-sur-salon-faites-des-livres-a-saint-junien/

Cécile Roumiguière, auteur du Fil de soie et de Pablo de la Courneuve

http://cecileroumiguiere.com/wp/?p=2326

La rencontre avec M. BEGAG au ciné bourse de St-Junien

A l’occasion de la manifestation Faites des livres, Axelle et Chloé, élèves de 4e au collège Langevin, ont réalisé un reportage sur l’invité d’honneur Azouz Begag.

Les élèves de 3e des collèges de Saint-Junien, ainsi que les lycéens du lycée Edouard Vaillant ont assisté à la projection du film Le gone du Chaâba. Ils ont ensuite pu poser des questions à l’auteur du roman original Azouz Begag.

Résumé du film tiré du livre d’Azouz BEGAG : LE GONE DU CHAÂBA

index

Ce film raconte l’histoire d’Azouz Begag au travers du personnage d’Omar, neuf ans, et de sa famille qui vivaient dans un bidonville. Dans les années soixante, cette famille, ainsi qu’une vingtaine de familles, a fui son village algérien d’El-Ouricia, poussé par la pauvreté ou la guerre. Elles se sont réfugiées au Chaâba, un bidonville français, où elles se sont confrontées au dur apprentissage de l’intégration. Omar, était un élevé très intelligent (ce qui rend fier son père), mais a subit la discrimination des autres. Un jour des policiers viennent arrêter le trafic illégal de la boucherie du village, ce qui précipite le départ des familles, dont celle d’Omar. Il fut l’un des derniers à partir. Omar déménagea dans une banlieue de la ville où il vit maintenant dans de bonnes conditions, avec de l’eau courante et de l’électricité.

Azouz BEGAG répond à nos questions.

« Je ne suis pas un couche-tard mais un écrit-tôt » Azouz BEGAG

20150528_162855L’écrivain a commencé à écrire très jeune, aux alentours de 14 ans. La première occasion lui fut donnée par une lettre d’amour. C’est depuis ce jour qu’il écrit de nombreux livres dont Le Gone du Chaâba, son plus grand succès, avec 1 000 000 d’exemplaires vendus. Cela lui a pris environ 3 ans.
C’est dans sa cuisine que l’auteur, a écrit ses 40 livres, tous très différents, que ce soit dans le genre comme dans la tranche d’âge.
Ses origines algériennes ont influencé son parcours littéraire.
Contrairement à ce qu’on pourrait croire, M. BEGAG n’a pas souffert de discrimination pendant son enfance.
Même si ses parents n’ont pas pu lire ses livres, ils restent fiers de lui.

Lors de l’ultime question, il nous transmet un message :

Ne pas rater l’école !

Par Axelle et Chloé

Boris LANNEAU au collège Langevin : rencontre avec une classe de troisième

b lanneau

A l’occasion du festival « Faites des Livres » qui a eu lieules 29 et 30 mai 2015, les collégiens de Langevin ont pu, le vendredi, rencontrer de jeunes (et moins jeunes !) écrivains. Les élèves de 3°C a eu le plaisir de recevoir Boris Lanneau, venu discuter avec eux de son premier roman: Sur la tête de l’Amour. L’échange, particulièrement riche, a permis de revenir sur les thèmes abordés dans le livre (banlieue, rap mais aussi une histoire d’amour particulière et intemporelle), les personnages et les choix stylistiques de l’auteur ainsi que son rapport à l’écriture.Cette discussion animée et spontanée a donné aux élèves l’envie de relire le roman d’un nouvel œil !

Ayant commencé l’écriture dans la musique et plus précisément le rap, sa plume a dans un premier temps surpris les collégiens habitués à des lectures plus « classiques ». Au bout de quelques pages, cette surprise a laissé place à un réel plaisir : cette « écriture orale » a été beaucoup plus fluide et agréable que leurs lectures habituelles, plus… scolaires !

sur la tete

Les élèves attendent avec impatience le prochain roman de Boris Lanneau !

Pauline

D’autres fêtes des livres

Vous avez aimé le festival Faites des livres, ou vous l’avez manqué et vous voulez vous rattraper… de belles rencontres vous attendent au 4e festival des Zincoréziens -les zinzins de lecture, à Ussel, au centre culturel Jean Ferrat, le samedi 13 juin.

Toutes les infos sur leur site : http://leszincorreziens.jimdo.com/

 

Et à Saint-Junien, ne ratez pas la Rencontre BD de la Bulle Gantière du 25 au 28 juin 2015 : https://fr-fr.facebook.com/RencontreBD

bulle gantière

 

Rencontre avec Anne Loyer

anne loyer 3Les élèves de 5e SEGPA et ULIS ont rencontré Anne Loyer, auteur du roman I comme Iris.

Océane : – J’ai aimé la rencontre avec Anne Loyer car pendant plus de deux mois nous avons préparé cet évènement : lu son roman et réalisé un livre numérique. Nous étions impatients. On a pu échanger avec elle, lui poser des questions. Elle était là pour nous et ce n’est pas tous les jours qu’on reçoit un écrivain ! J’ai aimé ce moment.

anne loyer 4 anne loyer 5

Kévin et Baptiste : – On a bien aimé la rencontre avec l’auteur Anne Loyer. On l’a bien accueillie et elle a répondu à toutes nos questions. Nous espérons la revoir. On a aussi aimé les ateliers du festival Faites des livres.

anne loyer