Créations poétiques marines

Bientôt nous partirons en classe de mer à Meschers. Avant cela plongeons dans la mer avec ces poésies créées par les CM. 

Le phare

Éclaire les vaisseaux emportés par les secousses salées
Illumine l’eau du monde
Indique où se trouve le port
La maison des mers est là pour ça
Éclaire la maison des poissons
Illumine le ciel, la nuit
Indique le chemin des bateaux
La maison des mers est là pour ça

Alexis

Découverte marine

Un bruit d’immensité
Le bruit du vent tapant dans les vagues
Le sable jaillissant des houles blanches
J’étais dessous à regarder ce magnifique spectacle
Avec mes amis
Le cheval des mers valsant avec les danseuses vertes
Le tapis flottant et son copain le parapluie des mers qui le protège
Et puis il y avait le sauteur des mers
Qui zigzagait dans les airs
C’était une joie de vie

Alice

Les animaux marins
Les parapluies flottants sont dans les eaux du monde
L’écrivain des mers écrit ses poèmes sous le soleil
Le docteur des mers a déjà des patients
Le tapis flottant s’envole dans le vent en chantant
La grande masse bleue lance des geysers dans la mer
Le cheval de la mer galope dans les eaux profondes
Le sécateur des mers offre des fleurs à sa mère
Le triple-moustache brosse sa moustache en mangeant des pistaches

 

Ilyana Thierry

Les animaux marins

La grande masse bleue
Surgit des incessants déferlements de houle blanche
Et crache l’eau de la murmureuse solitaire
Pendant que les danseuses des mers dansent toute la journée

Les menuisiers des mers, eux
Tapent, scient , travaillent
Pour faire l’enclos des chevaux des mers

L’écrivain des mers, lui
Fait son art

Le cactus des mers
Dort, mange et se déplace petit à petit

Le pinceur des mers s’amuse à pincer les pieds

Que d’occupation des animaux marins

                                                                                                                      B L

Les métiers de la mer

Le sécateur des mers
Jardine dans son jardin.
Et le menuisier de l’océan
Construit un enclos pour l’hippocampe.
Et le crabe regarde les enfants
Faire des pâtés de sable sur la douceur des pieds.
Les vagues d’eau salée ramènent les jolis coquillages blancs.
Et les falaises sous marines sont le terrain de jeux des requins .
Et à l’ hôpital de l’océan, le poisson chirurgien opère un poisson qui s’est pris dans un hameçon.
Le pêcheur bien au chaud dans son bateau bleu et rouge pêche des petits poissons
Et les mouettes en volent deux ou trois de temps en temps .

LOUISON COLOMB

la Mer en poésie

Le trident des mers
Tenant le parapluie flottant
Sur le tapis des mers
Le pinceur des mers
Chevauchant le cavalier marin
Mémoire des objets du temps
Sur les petits grains chatouilleurs
Le sauteur des mers
Joue avec le rigolo
Le docteur des mers
Soigne le félin marin
La douceur
Sur la falaise sous marine

Gianni Stoops

Classe de mer

Un jour en classe de mer
Sur une île merveilleuse et magique
On y trouvait
L’écrivain des mers
Le parapluie des mers
Le dragon , les bricoleurs et le sécateur des mers
Le clown des mers nous faisait rire
Le trident des mers, le docteur des mers
Et encore plus de choses merveilleuses à découvrir
Un logement merveilleux
Une vue merveilleuse et ce sable tout chaud sous nos pieds
Qui nous réchauffe le cœur et l’esprit
Des pierres magnifiques avec leurs fossiles
Et ces coquillages magnifiques
Au retour ces souvenirs
Dans notre bocal à souvenirs.

STAN DELALANDE

Dans l’océan

Un jour en classe de mer
Sur la plus belle des îles
Où on apprend beaucoup de choses merveilleuses
Comme le roi de la glisse
Le parapluie flottant
La méchante bête qui pince
L’écrivain des mers
La maison des mers lumineuse
Le tunnel d’eau
Les murs aquatiques
La masse rocheuse
Le cheval de la mer
Les danseuses des mers
Mémoire des objets du temps
La voyageuse douce, énervée, salée
La dent des mers
Bruit d’immensité
Le dragon des mers
Le menuisiers des mers
Le rond qui flotte
L’eau du monde
L’ombre qui brille
Des coquillages magnifiques
Quand on rentre on a des souvenirs merveilleux

Tatiana

Quand je regarde la mer

Chaque soir je regarde la mer douce et orange
Et je la vois en rose après en bleu
Puis des petites bêtes orange sur la plage
Et des châteaux jaunes et brillants avec des chevaliers marins
Puis dans la mer je vois un chapiteau avec son rigolo,
Et voilà mon copain devant la mer tout mouillé avec son poème.

élève de CM1.

Une vie à Meschers

Bruit d’immensité à Meschers sur Gironde,
Geyser des mers accostant la rive,
Pinceur des mers embêtant les danseuses
En pleine répétition dans les fonds marins,
Masse rocheuse illuminée par la lumière de l’océan,
Un rond portant un baigneur au large de la mer,
L’eau du monde palpite sous la lune en deuil,
Four des mers chauffé par le soleil,
Le rigolo des mers amuse les bébés ventouses,
Moto-marine venant veiller les grandes masses bleues,
Les docteurs des mers soignant la salade de l’océan,
Un mur aquatique s’écrasant,
Sur la plus belle plage de Meschers

Léana Bidault

La mer

Je tourne dans le vide du temps
Je monte, je descends
Ensevelis sous le sable blanc
Ces crustacés si merveilleux
Leurs trous dans ce sable si pur
Les animaux des mers si différents
Je tourne dans le vide du temps
Je monte, je descends
Luttant pour leur survie
Entre les prédateurs
Les victimes se protègent
Avec des camouflages ou en se rassemblant
Je tourne dans le vide du temps
Je monte , je descends
Sous ces profondeurs noires
Les sous marins combattent
A côté des îles
Les bateaux pêchent
                           Yann

La commémoration du 8 mai 1945

Le 8 mai 2017 nous sommes allés au monument aux morts, où nous nous sommes rappelés des soldats de La Celle Dunoise qui sont morts pour la France. Le maire nous a fait un discours pour rendre hommage aux victimes de la 2ème guerre mondiale. Le 8 mai 1945 avait été signé l’armistice pour mettre fin à cette guerre.

Extrait du discours : « Il y a soixante-douze ans prenait fin, en Europe, la guerre la plus meurtrière que l’humanité ait connue. Plus de cinquante-millions de femmes, d’hommes et d’enfants, dont la moitié de civils, périrent. »

Ensuite il a appelé les noms des anciens combattants dont le nom est écrit sur le monument aux morts et à chaque fois qu’il disait un nom, les enfants disaient « Mort pour la France ». Après nous sommes montés au cimetière pour mettre des fleurs sur les tombes des soldats. Pour reconnaître ces tombes parmi les autres, il y avait un petit symbole , une cocarde bleu-blanc-rouge. Puis chaque enfant a eu trois sucettes et un petit autocollant avec le bleuet.

Horatio.G

Les écoliers paysagistes

En début d’année scolaire, la mairie nous a contactés pour nous proposer de réfléchir à l’aménagement du jardin de la roseraie. Toute l’école a répondu : oui!

1ère étape : découvrir, observer, se repérer et dessiner

Nous sommes allés dans ce petit jardin plusieurs fois. Certains ne le connaissaient pas. Nous y avons fait des photos, des croquis, mesuré, et en avons exploré chaque recoin.

            

2ème étape  : s’inspirer, s’informer, imaginer, inventer

Les maîtresses nous ont montré des exemples de jardins, des croquis, et des plans. Nous avons décidé des usages possibles de ce jardin (jardin « jeu », jardin « accueillant pour les animaux », jardin « joli », jardin « mangeable », jardin « intéressant », ou encore, jardin « pour se détendre ») .

A partir de tout cela, nous avons commencé à imaginer le jardin de nos rêves. Il fallait aussi tenir compte de ce qui était faisable ou non. Voici quelques propositions

                       

3ème étape : mettre en commun, se concerter

Lundi 13 mars, nous nous sommes réunis tous ensemble , les deux classes, pour décider comment sera vraiment le jardin à partir des idées de chacun. Pour cela, Marin Baudin, du Centre d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement, est venu nous aider. Il travaille comme paysagiste au CAUE.

Marin nous a ensuite envoyé le projet final correspondant à nos idées et qu’il a dessiné pour nous avec ses outils de paysagiste.


1. À l’entrée du jardin, par l’encadrement de la porte, apparaît, juste en face de nous,

une passerelle de bois. Pourtant, il n’y a pas d’eau ici. Notre petit pont enjambe un long

serpent de fleurs, créant des méandres, jouant sur la longueur avec le promeneur.

On entend le bruit de la rivière mais on ne la voit pas directement, masquée par la

végétation. Au loin se dessine la haute silhouette des Peupliers, sur l’autre rive. Derrière, on

distingue quelques maisons installées sur le coteau.

2. La pente générale du jardin, descendant vers la rivière, permet d’y inscrire la passerelle

et de créer un effet de belvédère, donnant un nouveau point de vue sur le paysage comme

sur le jardin.

Haut de seulement quelques dizaines de centimètres, ce changement de perception

suffit à créer un pas-de-côté, un événement inattendu, suscitant tout autant le jeu que la

contemplation.

La rivière de fleurs est une plate-bande arbustive en mixed-border, aux tons de bleus,

regroupant tout autant des plantes annuelles que vivaces.

3. Accompagnant les rosiers aujourd’hui en place, il est possible de planter, en pied

de mur, des framboisiers, des groseilliers, des cassissiers et des fraisiers afin de rendre

comestible ce jardin.

Ces fruits pourront être picorés par tous, au gré de la promenade, ou bien récolter pour

confectionner des confitures, des tartes ou des gâteaux à partager.

4. Dans le même esprit que ce qu’il a été dit précédemment, un arbre fruitier, tel un

Cerisier, un Prunier, un Poirier ou bien un Pommier, pourra être planté au centre du jardin.

Compte-tenu de la taille générale du jardin, il est conseillé de n’en planter qu’un seul.

5. Dans un esprit de labyrinthe, jouant avec le promeneur, démultipliant le cheminement,

des plates-bandes arbustives en mixed-border, de formes diverses, créent des masques

visuels, des coursives permettant de découvrir le jardin au fur-et-à-mesure de la visite.

Ces plates-bandes reprennent la même palette végétale que la rivière de fleurs.

6. Utilisant davantage l’existant, plus qu’en apportant toujours de nouveaux éléments,

la table de pique-nique est conservée là où elle est actuellement.

De la même manière, dans la mesure du possible, il est proposé de créer un tunnel, à

hauteur d’enfants, dans le Buis, en réalisant une taille de transparence, au niveau des

branches basses.

Entre l’ancien pigeonnier et le Buis, il pourra être installé un gîte pour les hérissons. De

même, un hôtel à insectes, des nichoirs à perce-oreilles et à oiseaux pourront installés dans

l’arbre et dans les plates-bandes.

4ème étape : aménager, construire, planter ou semer … y jouer, y vivre et admirer !

Le jardin est maintenant en cour d’aménagement grâce à Michel, le cantonnier, et à nos petites mains. Venez le visiter !

Graffitis à l’école

Lors d’un conseil de classe, nous avons eu une idée pour que les élèves puissent mieux jouer et s’amuser dans la cour : des CM ont proposé de faire des tracés au sol dans la cour de récréation. Cette idée nous a beaucoup plu. Comme tout le monde était d’accord, nous avons proposé l’idée au CE.

Pour créer l’aménagement de la cour, nous avons imaginé plusieurs croquis. Par groupe chacun a proposé des idées. Ensuite, nous avons regroupé toutes ces propositions pour faire un seul et unique plan. La maitresse a mesuré la cour et on a mis le plan au propre à l’échelle. Puis, nous avons écrit à Monsieur le Maire et à tout le conseil municipal et leur avons demandé s’ils étaient d’accord pour nous aider à réaliser notre projet. Ils ont accepté notre demande.

La mairie a ensuite donné le plan aux cantonniers. Et, à la rentrée des vacances de février, une bonne nouvelle nous attendait, les tracés avaient été réalisés. Dans la cour , il y a maintenant des routes, un terrain de jeu , une marelle et des camps pour jouer. Il y a même un nuage pour s’isoler.

Nous sommes très contents de ces tracés. Nous remercions la mairie pour avoir accepté notre idée et surtout Michel et Perchy de l’avoir réalisée.

Petit partage de lectures à haute voix (Aimie,Janette, Loane, Léa, Eléa)

Carnaval sur le thème de la mer

Carnaval  (textes des ce1/ce2)

Nos déguisements: Nous avons fabriqué des costumes sur le thème des animaux marins. Chacun a choisi son animal.Nous avons fabriqué les costumes avec : du carton, du papier peint, des parapluies, des gommettes, du tissus, des rubans et des collants.On a découpé les écailles, mis en couleur et on les a agrafés ensemble pour former les poissons. Pour les méduses on a découpé des bandes de laines qu’on a accrochées autour du parapluie avec des trombones. Puis le parapluie a été recouvert de papier coloré.La pieuvre était composée de journal, de collants et d’une ceinture.Pour l’orque, les requins, le crabe et la tortue nous avons découpé la forme de l’animal dans du carton puis nous l’avons peint avec différentes couleurs et nous les avons attachés avec des ficelles. Pour la tortue Janette a collé plein de morceaux de tissus pour faire la carapace.

Les déguisements des autres classes : Les élèves de petite et moyenne section avaient des cartons couleur bleue avec des poissons collés dessus. Pour la classe de grande section/CP, le thème était des sirènes, sorcières, un roi de la mer et des méduses. Les CM étaient déguisés en pirate avec un cache œil et des crochets.

Le défilé :Les élèves de l’école de Saint Sulpice nous ont rejoints à l’école.Nous sommes partis de l’école de La Celle Dunoise.Nous avons défilé dans le bourg en descendant jusqu’au pont puis nous sommes allés dans la rue des pradelles. Ensuite, nous sommes repassés sur le pont et nous avons pris un chemin qui longe la rivière pour revenir à l’école.

Ce que nous en avons pensé :On voudrait refaire le même carnaval !C’était bien parce que les écoles se sont retrouvées et surtout ceux qui ont un frère là-bas ont retrouvé leur grand-frère.On a eu beaucoup de chance car il y a eu beaucoup de soleil. Nous avons patienté beaucoup de temps parce qu’il a fallu le reporter beaucoup de fois.Les petits et quelques grands ont été épuisés en remontant la pente qui mène à l’école.Cette journée était une vraie réussite.La prochaine fois on voudrait faire plus de bruit en défilant !

La visite du collège par les CM2

Le mardi 4 avril 2017 , nous avons visité le collège de Dun-le-Palestel. Nous allons vous raconter comment ça s’est passé.

On fait la récréation dans la cour du collège.

Le matin, quand on est arrivé, il y avait déjà l’école de Saint Sébastien. Après nous avons commencé la visite avec Mme BEZY la conseillère principale d’éducation (CPE). Mme DUCOURTIOUX a attendu l’école de Naillat qui arrivait après. Nous sommes partis visiter le bâtiment de l’administration. Puis le bâtiment de l’externat où il y a les cours. Nous sommes aussi allés à la salle d’audiovisuelle avec les autres classes pour travailler sur la présentation du collège (plan, personnels, emploi du temps).

A 12h00 nous sommes allés manger au self avec des classes du collège. A un moment les collégiens sont venus nous voir à la fenêtre du self. Nous sommes sortis en récréation puis nous avons été faire un peu de jardinage pendant la pause méridienne.

On mange au self.

A 13h30, avec toutes les classes de CM2, nous sommes retournés dans la salle faire un quiz sur le règlement du collège. Puis nous sommes allés au CDI (Centre d’Information et de Documentation).

Et enfin, nous sommes rentrés à la Celle-Dunoise. On a trouvé que c’était une très bonne journée. Maintenant on sait comment cela se passe au collège, et ça nous rassure un peu. Il y a plus d’espace et d’élève qu’à l’école de La Celle !