Fév 14

Des artistes et des structures culturelles à l’école

en cliquant sur ce lien, des artistes à l’école – structures culturelles, vous trouverez un tableau regroupant des artistes, plasticiens et autres, ainsi qu’une liste des structures culturelles du département et de la région

Oct 25

Expositions « D’une vitrine à l’autre »

Le projet départemental Costumes a connu sa 1ère année, à cette occasion les productions des élèves des écoles participantes seront exposées dans les vitrines des commerces d’ Aubusson, puis de Guéret. Ces expositions sont une déambulation dans les rues du centre ville, invitant à poser un nouveau regard sur des espaces connus.

 

Oct 01

quelques pistes pour aborder le costume

Sep 24

une période-une oeuvre

une 3ème partie avant l’image complète

une deuxième image pour commencer à reconstituer l’œuvre

Sep 06

De quelle oeuvre s’agit-il?

Chaque période de l’année, une œuvre vous sera proposée, présentée de différentes façons, caches-zooms-calques… A vous de deviner de quelle œuvre il s’agit. En fin de période vous aurez la réponse.

A vous de jouer!

Sep 06

Créer dans et avec la nature.

Les objectifs :

– Réaliser des créations non figuratives, in situ (dans la nature même) avec des éléments naturels trouvés sur place : feuilles, fleurs, brindilles, cailloux, branches, herbes,baies, glaçons…sur fond de prés, flaques d’eau, givre, neige, sable, gravier, terre…et qui y resteront.

On ne rapporte rien à l’école pour coller sur des cartons!

– S’appuyer sur les particularités de chaque saison.

– Découvrir et utiliser les éléments de formulation plastique ( couleurs, matières, formes) que la nature met à notre disposition.

– Travailler la composition en disposant et organisant les éléments naturels sans l’utilisation de colle ou autres moyens non naturels

– Mieux comprendre le rôle capital de la photographie afin de fixer et conserver cet art de l’éphémère et  rapporter avec soi ce qui restera dans la nature.

– Découvrir un mouvement artistique contemporain: le Land-Art.

Ainsi, on peut partir en classe de découverte à la mer ou à la montagne, l’automne ou l’hiver et faire réellement des Arts visuels sans emporter de papier ou de peinture

Créer avec quoi ?

On utilisera essentiellement les divers éléments de la nature : feuilles, fleurs, branches, herbes, brindilles, fruits, baies, graines, faines, pommes (de pins), mousses, lichens, écorces…

Créer quand ?

Tout au long de l’année en tenant compte des saisons: fleurs du printemps, feuilles colorées de l’automne, baies de l’hiver…

Créer où ?

Dans la nature, la forêt, une clairière, un chemin, un pré…en laissant les productions sur place: on ne rapporte rien à l’école pour coller sur un carton!

il est intéressant d’avoir un lieu pas trop loin de l’école où on pourra aller régulièrement parce qu’il a des ressources à exploiter tout au long de l’année.

 

 

Le support pourra être: l’herbe verte ou la mousse du pré, le blanc de la neige, le brun d’une vieille souche ou d’un arbre couché, celui de la terre, le gris d’une lauze, le moucheté d’une pierre ou d’un lit de graviers, la transparence de l’eau d’une flaque, d’un bassin ou d’un ruisseau…

Se pose alors la question pour les enfants-créateurs du devenir de ces œuvres abandonnées aux intempéries et autres éléments destructeurs possibles.

C’est là qu’intervient la photographie qui gardera le souvenir de ces œuvres éphémères.

Créer comment ?

Donner des consignes très ouvertes.

L’occasion la plus favorable est le moment des feuilles d’automne. “Chercher des feuilles et arrangez-les sur l’herbe pour composer quelque chose” (on peut limiter le nombre de feuilles: quatre ou six et chacun trouve une variante; on peut utiliser deux couleurs – jaune et rouge; ou deux formes: chêne et fougères…tout cela, bien évidemment en fonction des ressources locales!)

Pas de figuratif ( en clair pour les enfants : pas de maison, bonhomme, soleil…) pour ne pas bloquer la créativité et obliger l’enfant à jouer avec les couleurs, les matières, les formes, la composition:on retrouve ici, les éléments de formulation plastiques de la peinture traditionnelle mais on utilisera, par exemple, le vert, le jaune, le rouge des feuilles, la forme des fougères ou celles des feuilles de chêne, la matière de la mousse ou celle des pierres…

Pour composer: on organisera, arrangera selon des rythmes, répétitions, alternances, quadrillages, quinconces, accumulation, chemins, pavages, damiers, en rond, spirales, cercles concentriques, en carrés, triangles… en superposant (ex: une baie sur une feuille)

Enfin, on sera exigeant pour que les enfants aillent plus loin, cherchent, aient des idées sur les éléments à utiliser ou de nouvelles compositions et…modeste car ce sont des enfants et non pas Andy Goldsworthy..

Comment faire tenir ?

Poser : ce sera le plus courant. En maintenant avec un caillou (attention! le caillou fait alors partie de la création et doit s’harmoniser ou créer un contraste)

En fixant avec un bâtonnet, des brindilles.

Et pourquoi pas en utilisant le gel?

Et si on s’élevait un peu du sol ?

Avec des bâtons plantés droits ou en arceaux, en s’accrochant aux branches, dans les feuilles…

En conclusion :

VEILLEZ à ne pas montrer de modèles , ou à ne pas livrer celui que vous avez dans la tête surtout si vous avez eu l’occasion d’admirer des photos d’artistes du Land art..

Se rappeler enfin que cette forme d’Art est tributaire de la météo et qu’on peut difficilement prévoir une sortie trop longtemps à l’avance. Enfin, qu’il est intéressant d’avoir un lieu pas trop loin de l’école où on pourra aller régulièrement parce qu’il a des ressources à exploiter tout au long de l’année.

Août 29

Article Frise n°1