Candide, Voltaire, L’Eldorado, chapitre XVIII, de « Vingt belles » à « le moins ».

Dans ce chapitre de Candide, la visite d’Eldorado introduit une pause dans le récit jusque là rapide et trépident. Candide et Cacambo contemplent, émerveillés, ce monde qui apparaît comme le contraire du monde qu’ils connaissent. Nous allons voir comment, en faisant de l’eldorado un monde à la fois inversé et idéal, Voltaire donne un sens à son pays utopique.

 

POUR LIRE LA SUITE :

 

http://lettresco.blogspot.fr