« Digi hands » notre projet européen ERASMUS+

Suivez notre projet en cliquant sur l’onglet « Projet européen ERASMUS+ » dans le bandeau en haut de la page d’accueil.

En décembre chez les Grands

Le mois de décembre chez les Petits-Moyens

Cuikomo et Léon, détails du voyage

Comme prévu, nous avons repris l’album créé pour la Journée du Livre et nous avons écrit les textes pour accompagner les illustrations. Cela nous a demandé des échanges et de la concertation!

 

Et si on allait voir si c’est mieux Là-bas?

 

1-  Au Maroc, Léon le poisson et Cuikomo l’oiseau sont amis. Ils ne sont pas acceptés par la famille de l’autre, parce qu’ils ne sont pas de la même espèce. Ils décident donc d’aller voir si les gens sont plus accueillants ailleurs.

« Décollage raté !

-Nos provisions sont trop lourdes. Il faut en retirer un peu », dit Cuikomo déçu.

Alors, ils enlèvent quelques vers et quelques graines, et ils repartent.

2- Maintenant, ils volent au-dessus de la mer Méditerranée. Cuikomo et Léon vont parcourir 180 km vers l’Espagne.

Quand il commence à faire nuit, ils se posent sur des bois flottants pour se reposer. Ils discutent avec un dauphin généreux qui leur montre la direction à suivre.

Soudain, un requin surgit ! Terrorisés, Cuikomo et Léon filent comme le vent. Ils suivent la direction montrée par le dauphin.

 

3- Un peu plus tard, en pleine mer, une grosse tempête arrive tout droit sur les deux amis. Dans une panique totale, ils sont emportés. Le vent souffle très fort et la mer est très agitée. Les éclairs de l’orage les déséquilibrent. Ils sont terrifiés à cause de l’obscurité et du bruit du tonnerre.

Soudain, une lumière apparaît au loin. Ils se rapprochent d’un phare. Quel soulagement, ils sont sauvés !

 

4- Lentement, l’aube arrive. Les deux aventuriers se réveillent en baillant et en s’étirant. Ils se sont bien reposés en bas du phare. Ils ne savent pas qu’ils sont arrivés en Corse.

Maintenant, ils s’apprêtent à s’en aller. Cuikomo se pose au bord d’un lac infesté de moustiques pour se nourrir et s’hydrater. Là, les deux voyageurs rencontrent des flamants roses pas très accueillants qui ne veulent pas d’inconnus sur leur territoire !

Ils repartent, désespérés par tant de méchanceté.

 

5 –  De jour en jour, le voyage continue.

Un soir de fête, pendant que Cuikomo et Léon volent,  des étincelles impressionnantes et inquiétantes les surprennent. Cuikomo se fait percuter par un éclat de fusée et s’écroule sur la branche d’un arbre.

C’est un feu d’artifice !

La calebasse tombe avec Léon dans la Gartempe et un saumon s’approche.

« Est-ce que tu vas bien ?

-Tout va bien, mais cette eau n’est pas assez salée ! Je m’appelle Léon, et toi ? »

 

C’est ainsi que Cuikomo et Léon s’installent à Fursac: ils sont heureux et bien entourés ici.