Mar 25

L’Histoire impossible à peindre de Claire Ubac

L’Histoire impossible à peindre de Claire Ubac, L’Ecole des Loisirs, Neuf, janvier 2004.

Nous sommes sur le septième continent dans un territoire où les femmes dirigent, au royaume d’Urcande.

La reine au pouvoir a choisi son héritière. Voici venue l’heure des épreuves pour la future mariée. Mais ces épreuves sont truquées, les prétendants au trône n’ont aucune chance à moins que…

Dans ce conte d’apprentissage, l’héroïne va découvrir qu’elle est dans une prison dorée , qu’elle ne choisit pas son destin. Les récits du jeune berger (d’autres contes de sagesse), permettent à la jeune fille d’ouvrir les yeux sur un autre monde possible.

Une belle plume et des récits qui s’enchâssent et se répondent. Un vrai plaisir de lecture.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mar 24

Le talisman des étoiles de Kochka

Le talisman des étoiles ou Jutta la louve de Kochka, Oskar éditeur, 04/2016.

Ce petit roman merveilleux relate un conte initiatique. Un talisman protège les bienveillants et notamment Godefroi qui le transmet à Petits Souliers, Jutta avant de partir pour parfaire son apprentissage de la vie. Godefroi marche sans se retourner et va grandir au fil de ses rencontres. Mais Jutta reste dans son esprit, toujours présente. La force de leur amour va les faire se retrouver. Ce conte d’amour est empreint de poésie.

Une lecture apaisante.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mar 22

Lou 3, 4 et 6 de Julien Neel

Lou 3, 4 et 6 de Julien Neel, Glénat, 2006-2012.

J’ai lu toute la série des Lou. Et j’ai beaucoup ri. On passe donc un très bon moment avec Lou et ses états d’âme.

Lou 3  : Lou est en pleine confusion. Elle se cherche et sort de l’enfance. Ce moment de doute et de vide est évoqué mais toujours avec légèreté. J’adore le chat psychologue qui donne sa version de l’adolescence. La relation parent-ado est abordée également et de nouvelles amies pointent le bout de leur nez.

Une BD à mettre dans toutes les mains adolescentes, donc. 

 

 

Lou 4 : Idylles. Lou part à la plage avec ses amies et va connaître les joies et les déboires des amours de vacances.

Un bon moment de lecture.

 

 

 

 

 

 

 

Lou 6 : L’âge de cristal. Lou a encore grandit, elle s’occupe de son petit frère Fulgor. Mais le monde est bizarre… Tout semble perturbé. J’ai moins aimé cet opus, qui semble sans queue ni tête.

Mais à lire pour suivre notre héroïne.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mar 22

Le printemps de l’imaginaire francophone : un nouveau challenge littéraire !

Inscription au challenge Le Printemps de l’Imaginaire Francophone palier le plus élevé avec option » petit éditeur ».

Avec un groupe de documentalistes de la Creuse, nous allons essayer de construire un prix littéraire autour de l’imaginaire pour les jeunes.

En faisant quelques recherches sur le sujet j’ai déniché ce challenge et je me suis lancée une fois encore.

Voici rapidement l’objectif de ce challenge : (je copie/colle les règlements de Zahardonia sur le site : http://www.monde-fantasy.com/).

Récapitulatif du challenge

  • Du 1er mars au 1er juin

  • Lire des œuvres (romans, BD, albums, recueils, mangas,…) de Science-Fiction, Fantasy, Fantastique écrits par des auteurs francophones

  • 3 paliers de difficultés : lire au moins 1, 3 ou 6 ouvrages.

  • Une option : lire au moins un ouvrage d’une moyenne ou petite maison d’édition ou d’un auteur auto-édité.

  • Un groupe facebook : Le Printemps de l’Imaginaire Francophone

    Palier 1 : Les rêveurs et rêveuses invétérés

    Palier 2 : Les mages vagabonds

    Palier 3 : Les scientifiques fous ( c’est celui que j’ai choisi !)

    J’ai lu déjà un petit conte critiqué en amont sur le blog et je suis en pleine lecture de la Quête d’Ewilan de Pierre Bottero. M’attendent encore plein de lectures passionnantes, je l’espère !

    A cette PAL, viendront s’ajouter les livres de mes collègues lors de notre échange sur le prix de l’imaginaire et surtout nos recherches de lectures pour la sélection 2017-2018.

Nos lectures vont certainement nous faire voyager dans les étoiles, à travers le temps, les mondes parallèles et aux portes de l’effroi, j’en frissonne d’avance.

D’autres articles suivront pour présenter notre ligne de conduite pour ce prix et les objectifs que l’on se fixe avec un tel challenge.

 

Enregistrer

Enregistrer

Mar 19

Askeladen et le pari contre le troll de Laurent Peyronnet et Godo

Askeladen et le pari contre le troll de Laurent Peyronnet et Godo, Nats éditions, mai 2016.

Ce conte est un rappel du Vaillant Petit Tailleur. On retrouve les mêmes épreuves entre le tailleur et le géant lors de leur pari. Pour la partie, sur la fratrie, on peut se rapprocher du conte le troll sous le pont qui met à l’épreuve les trois frères. Askeladen, notre petit héros vit dans une famille près de la forêt. Son père, bûcheron se faisant vieux, demande à ses fils d’aller couper le bois dans la forêt. Les trois frères vont rencontrer un troll et réagir en fonction de leur caractère.   Ici, le jeune fils est le plus courageux et le plus astucieux face à la cruauté du troll. La morale de l’histoire rappelle que l’intelligence apporte la richesse et que la paresse n’aboutit à rien. C’est un petit conte de sagesse plutôt traité de façon traditionnelle. L’écriture permet une lecture à voix haute agréable et fluide. Une version bilingue français/allemand est proposée ce qui est intéressant pour les frontaliers.

Les dessins de Godo permettent de plonger dans un imaginaire de conte aux couleurs douces aux teintes vertes et ocres dominantes.

Une bonne lecture.

Mar 11

Le dévoreur d’hommes d’Horacio Quiroga

 Le dévoreur d’hommes d’Horacio Quiroga, illustré par François Roca, février 2003.

 Rajah, est un tigre du Bengale, il nous raconte sa vie bouleversée par des chasseurs. De sa condition royale dans la jungle à sa déchéance dans un cirque sous la coupe d’un dompteur cruel. Il ne perdra jamais de vue son envie de liberté et de vengeance.

Une nouvelle où la relation de Rajah et des hommes est complexe et indissociable.

L’écriture d’Horacio Quiroga est subtile et empreinte de mystère, il magnifie les personnages.

Les illustrations de François Roca rendent compte de la magnificence du tigre. Les couleurs chaudes dominent dans cette atmosphère où les émotions, l’instinct, la révolte priment. Les regards sont aiguisés ou mélancoliques (notamment chez le jeune Lord).

Un album magnifique à dévorer.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mar 11

Les Gardiens des cités perdues 5 : Projet Polaris de Shannon Messenger

Les Gardiens des cités perdues 5 : Projet Polaris de Shannon Messenger, février 2017, Lumen.

Une série pleine de rebondissements avec un univers d’elfes, gnomes et gobelins vivants en parallèle avec le monde des humains.
Les personnages ont tous des capacités magiques surprenantes, surtout Sophie, héroïne malgré elle.

Dans ce roman, Sophie et ses amis ont subi la trahison de Keefe et se retrouvent déboussolés. Ils ne savent pas s’il joue un double-jeu pour découvrir la vérité sur lui-même mais aussi sur le Projet Polaris poursuivi par la société secrète des Invisibles qu’il vient d’intégrer au grand dam de Sophie, adepte du Cygne Noir, ennemi juré des Invisibles.

Un tome où les héros sont dans l’expectative, en attente et donc il y a moins d’action. Celle-ci se concentre à la fin du roman et nous laisse frustrés, car des révélations soulèvent de nouvelles questions et l’attente de la sortie du 6ème tome fin 2017 (peut-être) sera longue et rageante.

Pour les amoureux de la fantasy et d’Harry Potter.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mar 11

Le Silence de la mer de Vercors

Le Silence de la mer de Vercors, Magnard Collège/LP, mai 2006.

Recueil de nouvelles : Désespoir est mort, le silence de la mer, ce jour-là, le songe, l’impuissance, le cheval et la mort, l’imprimerie de Verdun.

La nouvelle le silence de la mer donne son nom au recueil et les silences sont bien présents dans ces différentes nouvelles. Des silences lourds de sens, d’émotion quand les mots ne peuvent dire l’amour, l’horreur de la mort, la nécessité de la séparation, l’amitié malgré les différences, la révolte. L’indicible de cette guerre, l’auteur essaie dans montrer les différentes facettes.

Ils nous présentent des personnages révoltés, indécis, dans l’attente, déchirés. Ces portraits ne sont pas manichéens bien au contraire et rendent ces personnages proches et sensibles. Vercors a une plume acérée comme dans le Songe écrit en 1943 et qui décrit les colonnes de la mort ( c’est hallucinant et horrifique). J’ai été souvent ému par les différents récits (le silence de la mer, ce jour-là ou encore le songe avec une émotion plus forte presque un malaise pour ce dernier).

Un recueil court certes  mais dense, riche, à ruminer, relire pour réfléchir à la guerre et ses atrocités.

Enregistrer

Mar 08

La Belle et la Bête au cinéma le 22 mars 2017

La Belle et la Bête au cinéma le 22 mars 2017

 

 

Synopsis

Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction.

 

Voici une liste d’albums autour de ce conte merveilleux mêlant malédiction, magie et amour entre monstruosité et beauté. Les albums choisis le sont en fonction de la qualité des illustrations.

Origine du conte de la Belle et la Bête

Il semblerait que la première version écrite du conte apparaisse dans Les Nuits facétieuses d’un auteur italien Straparola de Caravage en 1555. C’est ensuite Gabrielle-Suzanne de Villeneuve en 1740, reprise par Mme Leprince de Beaumont (1757) qui en font une version moderne.

Straparola de Caravage

Straparola de Caravage

Gabrielle-Suzanne de Villeneuve

Gabrielle-Suzanne de Villeneuve

Mme Leprince de Beaumont

Mme Leprince de Beaumont

 Liste d’albums

La Belle et la Bête de Beaumont, illustré par Agnès Baruzzi, White Star Eds, décembre 2016.

Cette artiste est une adepte du papier découpé, qui permet d’obtenir de magnifiques silhouettes noires. Un régal pour les yeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La belle et la bête raconté par Max Eilenberg et illustré par Angela Barrett, Gründ, janvier 2007.

Beaucoup de douceur et de mélancolie dans cette version d’Angela Barrett.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Belle et la bête de Beaumont, illustré par Walter Crane, septembre 2013, ebook.

Walter Crane est un illustrateur de contes de 1865 à 1875. Son trait très marqué est reconnaissable entre tous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Belle et la bête illustré par Emilie Etienne, adapté par Jean-Frédéric Noa, juin 2004.

L’illustration est feutrée avec des dominantes de couleurs qui rendent compte de l’atmosphère ou de l’humeur des personnages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Belle et la bête de Beaumont illustré par David Sala, octobre 2014.

Superbes illustrations de David Sala à la manière de Klimt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Belle et la bête de Beaumont, illustré par Anne Romby.

Anne Romby propose une version pleine de délicatesse avec ses feuillages squelettiques ou papiers de soie qui habillent les personnages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Belle et la bête de Beaumont et scénario de Jean Cocteau, illustré par Alain Gauthier, Ipomée, 1988.

Dessins surréalistes d’Alain Gauthier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Belle et la bête de Villeneuve illustré par Etienne Delessert, septembre 2001.

Etienne Delessert propose une version de la Belle et la Bête où les personnages envahissent la page, en gros plan, avec une insistance sur les yeux. Les dessins renvoient à des personnages récurrents de l’imaginaire de l’artiste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Belle et la bête de Beaumont, illustré par Edmond Dulac, Editions Corentin, mars 2013.

Edmond Dulac donne une version orientaliste de ce conte avec des couleurs douces et une ambiance nocturne.

La Belle et la bête de Beaumont illustré par Kinuko Y. Craft, juillet 2016 (USA).

Des illustrations foisonnantes de détails, une abondance précieuse , une illustratrice qui a un imaginaire débordant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Belle et la bête de Beaumont illustré par Gabriel Pacheco, mai 2014.

Beaucoup de poésie dans cette version à dominante grise de la Belle et la Bête.

   

 La Belle et la bête , adapté par Cécile Roumiguière et illustré par Aurélia Fronty, belin jeunesse, novembre 2013.

Beaucoup de poésies encore dans cette version très colorée.

La Belle et la bête, adapté d’Ursula Jones et illustré par Sarah Gibb, Gautier-Languereau, septembre 2012.

Magnifique scénarisation avec ces coupes de maison qui rendent compte de l’action et des lieux traversés. Tout en silhouettes noires rehaussées de couleurs vives. Superbe album.

La Belle et la bête de

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mar 08

On m’a dit d’Enel Tismaé et Malice Zambaux

On m’a dit d’Enel Tismaé et Malice Zambaux, Nats Editions, mai 2016.

 

Un petit album simple mais efficace qui parle du harcèlement sans « gros mots » mais de façon juste avec un souci de communication. Un bon outil pour échanger et dire le mal-être. Les illustrations de Malice Zambaux pour représenter les harceleurs sont bien évocatrices. Je trouve la couverture très réussie et explicite.

Une bonne lecture pour des écoliers et jeunes collégiens.

Voici une liste de fictions sur le harcèlement scolaire  qui passent de l’album au manga, du roman au témoignage.

Wonder de Palacio

Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ?

A silent voice de Oima (série finie de 7 mangas)

Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient…

Le journal malgré lui d’Henry K. Larsen

Après le terrible drame qui a frappé Henry et sa famille, l’adolescent a déménagé à Vancouver avec son père. Tout est à reconstruire… Bien qu’il déteste franchement l’idée d’écrire dans un journal, le garçon finit par s’ouvrir, malgré lui… Au fil des jours, il trouve même du plaisir à coucher ses pensées sur le papier et à reconstituer, entre gravité et humour, entre souvenirs terribles et lueurs d’espoir, les événements qui ont marqué sa vie pour toujours.

Nulle et grande gueule de Oates

Elle c’est Ursula et se surnomme elle-même la Nulle. C’est pourtant, à seize ans, une belle fille, intelligente et d’une volonté peu commune. Solitaire, indépendante, elle ne ressemble pas aux autres. Lui c’est Matt – Doué, drôle, c’est un garçon brillant, apprécié de tous. Il aime faire rire, il parle haut et fort. Trop parfois. Le jour où il a menacé de poser une bombe au lycée, Matt plaisantait. Mais les événements s’enchaînent, prenant une tournure de plus en plus dramatique soupçonné, accusé, isolé, il voit sa vie devenir peu à peu un enfer. Seule Ursula ne cède pas à la rumeur…

Mots rumeurs, mots cutter de Bousquet

Dans ce roman graphique, Léa va connaître le harcèlement à cause de la jalousie, des rumeurs. Elle va se retrouver prise au piège à cause d’une photo prise à son insu.

Ronde comme la lune de Disdero

Saskia, 15 ans, aime manger et en paie le prix : elle est ronde.
Incapable de se mettre au régime, elle s’est résignée à supporter les surnoms moqueurs, les railleries et l’indifférence des garçons. Elle s’est façonné une personnalité fondée sur l’indifférence et le mépris des autres.
Mais comment s’aimer soi-même quand on en veut au monde entier ?
Quand on fuit les miroirs de peur d’y reconnaitre celle qu’on n’a pas envie d’être ?
Grâce à ses amies, Saskia parviendra, lentement mais sûrement, à prendre confiance en elle.

Jane, le renard et moi d’Arsenault

Hélène est victime de harcèlement et d’intimidation à son école. Elle trouve alors refuge dans le monde de Jane Eyre, le premier roman de Charlotte Brontë…

Banzaï Sakura de delamarre Bellégo

Sakura Yamanakako, une japonaise de 11 ans, arrive en milieu d’année dans la classe de Joséphine, dite Jo, et de Fabio le caïd. Si Jo devient vite sa meilleure amie, Fabio accueille chaque matin la nouvelle venue avec des surnoms aussi bêtes que racistes. Sakura ne bronche pas, jusqu’au jour où le garçon la traite de « sexy sushi ». C’en est trop… la guerre est déclarée ! Fabio le macho va découvrir un peu tard qu’on ne s’en prend pas impunément à l’héritière des samouräis.

Chien pourri à l’école de Gutman

La prestigieuse école canine Royal Clebs a organisé une loterie pour les chiens errants et Chien Pourri a eu la chance de remporter le gros lot, soit une journée d’essai.Il fallait s’y attendre, son arrivée est remarquée : on le bouscule, on le charrie, on se moque de lui… seul un labrador a l’air gentil, mais les labradors ne sont-ils pas toujours gentils ?
Grâce à sa naïveté, sa bonté et son entrain Chien Pourri balaye de sa patte la cruauté de ses camarades de classe et l’injustice de la maîtresse. C’est bien difficile de s’intégrer lorsqu’on est différent, un vrai parcours du combattant…

J’ai osé dire non ! de Godel

Depuis plusieurs jours, Thomas est obligé de faire ses devoirs en triple exemplaire : les siens et ceux de Quentin et Pedro, les terreurs de l’école. Aussi, tous les soirs, enfoui sous sa couette, il refait les cartes de géographie, recopie les résumés d’anglais et les exercices de maths, mais en laissant quelques fautes pour ne pas que la maîtresse découvre la vérité.

Ma petite sœur d’occasion de Sanvoisin

L’histoire a plusieurs facettes, dans le sens où elle traite plusieurs sujets sérieux: L’adoption, l’ harcèlement à l’école.Hugo est le héros de cette aventure et pourtant il est loin d’être sympathique, il harcèle avec sa bande les plus petits, les différents, mais quand lui va avoir une soeur différente car noire, que va-t-il se passer ?

Orignal de Radiguès

Comme tous les jours, Joe est en retard à l’école. Comme tous les jours, Jason l’attend, redoublant de cruauté et d’ingéniosité pour le martyriser. Joe se sent seul, abandonné et préfère, plutôt que de prendre le bus scolaire, couper à travers les bois, où il n’est plus la proie mais l’observateur de la nature qui, indifférente à ses problèmes, semble suivre son cours jusqu’à ce que Jason décide de le suivre…

A copier 100 fois de Dole

« Papa m’a dit 100 fois comment il fallait que je sois. » La consigne est claire et quand le narrateur se fait harceler par les gros bras du collège, il n’a qu’à se débrouiller tout seul. Heureusement que Sarah est là, qui n’a pas peur, elle. Pour le baume au cœur, c’est bien.

Jours de collèges de Friot

Yannick, Sébastien, Samira, Lise… timides, rebelles, complexés, passionnés, amoureux, lâches ou solidaires, tous différents mais tous collégiens. Cinq univers, légers ou dramatiques, contrastés comme la vie. Cinq histoires fortes pour évoquer le collège.

Le Retour de Cherokee Brown de Curham

Dès 11 ans. Les retrouvailles d’une jeune fille avec son père, cherokee et musicien ! Claire n’a pas beaucoup d’amis au lycée. Un peu à part, elle est souvent moquée par les autres élèves de sa classe. Un jour, elle rencontre Steve, son père, qui lui raconte tout de ses origines Cherokee. Grâce à cette nouvelle relation, Claire, rebaptisée Cherokee, reprend confiance en elle et devient une battante face aux terreurs de son lycée.

Marion, 13 ans pour toujours de Fraisse

« Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre. Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces. J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous.

Mentine 2 de Witek

Exclue.
Cette sentence est tombée en novembre, à quelques jours de mon anniversaire. J’allais avoir treize ans, j’étais déscolarisé et sur le champ de bataille de ma vie, une survivante : Johanna Estamplade, ma seule amie ! L’idée de papa m’a fait l’effet d’une douche de glaçons. Sa super trouvaille était un internat spécialisé, une usine à grosses têtes. Une école où on allait me transformer en petit singe savant. Adieu Johanna, adieu toute ma vie, je pars en Suisse étudier…

Une sonate pour Rudy de Gratias

Son beau-père ayant trouvé du travail dans une autre ville, Nicolas se voit contraint de déménager et de renoncer à la « classe à horaire aménagé musique » qu’offrait son collège. Dans son nouvel établissement, il est pris en grippe dès le premier jour par Dylan, un petit caïd provocateur et violent auquel personne – ni profs ni élèves – ne s’oppose. Est-ce parce que Nicolas ne baisse pas les yeux quand Dylan s’adresse à lui? Ou parce que l’inaccessible Marie, sur qui Dylan a jeté son dévolu, semble touchée par la sensibilité du jeune musicien? Ni le sang-froid ni la bonne volonté de Nicolas ne suffisent à endiguer la mécanique implacable de la violence.

Sasha : survivre au collège de Yatuu

Pour certains, le collège peut être la période la plus difficile et la plus marquante. Il suffit de pas grand chose pour être l’objet de toutes les brimades et critiques. C’est une petite différence qui fera injustement de Sasha un souffre-douleur. Mais ce n’est pas parce qu’on est tout seul qu’on ne sait pas se défendre !

Enregistrer

Articles plus anciens «