Virginie victime de la tyrannie

 

Un peintre de la Renaissance italienne rend à sa manière la cruauté du récit de Tite-Live.

Pour déclencher la vidéo des latinistes de Clemenceau, cliquez sur le lien ci-dessous.

latin virginie

Une déclinaison frappante

[hana-flv-player video= »http://blogs.crdp-limousin.fr/19-tulle-college-clemenceau-notes/files/2012/09/Amicus.flv » width= »400″ description= » » player= »5″ autoload= »true » autoplay= »false » loop= »false » autorewind= »true » /]

Pour les Romains qui n’auraient pas compris  la leçon, je retranscris cette intéressante déclinaison:

Un ami (sujet) vous veut du bien: – AMICUS

Mon ami (vocatif), c’est pour ton bien: – AMICE

Rien qui vaille un ami (COD): –AMICUM

L’ami de mon ami (C. du nom) est mon ami: –AMICI

Je le disais récemment à mon ami (datif): –AMICO

La vie n’est plus la même avec un ami (C.CIRCONSTANCIEL): –AMICO

La même chose au pluriel…

Un grand merci aux Gaulois de la 5°4 et aux Douze Travaux d’Astérix.

Le Corbeau et le Renard

[hana-flv-player video= »http://blogs.crdp-limousin.fr/19-tulle-college-clemenceau-notes/files/2012/09/bastien-1.flv » width= »400″ height= »330″ description= » » player= »4″ autoload= »true » autoplay= »false » loop= »false » autorewind= »true » /]Ô que vous êtes joli !

Le texte original latin de l’auteur romain Phèdre, que La Fontaine a adapté à son goût, signifie à peu près:

o qui tuarum, Corve,– Vous avez, Corbeau,

pennarum est nitor– de sacrées belles plumes!

quantum decorem– Comme vous êtes beau

corpore et vultu geris– de corps et d’expression!

si vocem haberis– Si seulement vous aviez une voix,

nulla prior ales foret– aucun animal ailé ne vous serait supérieur…

… hé! hé! hé!

Un grand merci à B.