A l’école du sauvetage

Quelques élèves de notre collège sont JSP. Sous ce sigle mystérieux se cachent les « Jeunes Sapeurs Pompiers ». J’ai  interviewé Laura, élève de 4ème, qui fait partie des JSP.

Des pompiers au travail. source : wikipedia

Eugène.com : Où es-tu jeune sapeur-pompier ? 

Laura : Je suis JSP à Ayen.

Eugène.com : Depuis quand es-tu JSP ? 

Laura : Je suis JSP depuis cette année seulement.

Eugène.com : A quoi sert cette activité ?

 Laura : Ça sert à découvrir le métier de pompier : on fait du secourisme et de la gestion d’incendie, ou encore du sauvetage. C’est pour savoir si le métier de pompier nous intéresse.

source de l’image : france-elite.com

Eugène.com : Est-ce un loisirs ou une passion ?

 Laura : Un peu les deux mais c’est surtout une passion !

 Eugène.com : Y a- t-il des critères à respecter pour être JSP ?

 Laura : Pas forcément, mais il faut être sérieux, ne pas être le pitre de la classe. Il ne faut pas avoir de problème au collège, sinon on va être viré. Il faut être sérieux !

Eugène.com : A quelles actions participes-tu ? 

Laura  : On a des formations, et on participe aussi à des cérémonies, comme les cérémonies de commémoration.

Eugène.com : As-tu déjà participé à un sauvetage ? A éteindre un incendie ?

Laura : Non, mais j’aimerais bien !

 Eugène.com : Voudrais-tu devenir pompier professionnel ?

Laura : Professionnel ou volontaire, je ne sais pas encore.

 Eugène.com: Connais-tu les formations à réaliser pour devenir pompier professionnel ?  

Laura : Je sais qu’il faut passer des concours, un concours plutôt physique, un autre écrit et ensuite un pratique.

Eugène.com : Merci Laura pour tes réponses.

Le Goshindo ? Harmonie nous informe !

Harmonie, qui est surveillante dans notre collège, pratique le goshindo. Comme je ne connaissais pas ce sport, je suis allé l’interviewer !

Montage Piccolage réalisé par Lise.

 

Eugène.com : Qu’est-ce  que le Goshindo ? 

Harmonie : Le Goshindo, c’est un art martial. Littéralement, ça veut dire « voie de la protection du corps et de l’esprit », c’est-à-dire que l’on apprend à se défendre plutôt que d’attaquer.

Eugène.com : De quels sports se rapproche-t-il le plus ?

Harmonie : Il se rapproche du judo, du karaté et du jujitsu.

Eugène.com : Le pratiques- tu encore ? Si oui, à quel niveau ?

Harmonie : Je le pratique mais pas à un grand niveau . J’ai commencé cette année, le mercredi après midi et le samedi après midi, trois heures à chaque fois.

Eugène.com : Y a-t-il des dangers ?

Harmonie : Ah oui, il y a des dangers  ! Se faire mal, faire mal aux autres, prendre des coups.

Eugène.com : On peut le pratiquer à partir de quel age ?

Harmonie : Je ne sais pas exactement, mais il y a des enfants de quatre ans qui le pratiquent.

Eugène.com : Aimes tu ce sport ? Le conseillerais-tu ?

Harmonie : Oui j’aime beaucoup ce sport et je le conseille !

Eugène.com : Merci pour tes réponses !

Un séjour vert nous attend !

Les élèves des classes de 5ème  B et 5ème C germanistes vont participer à un séjour dans la Forêt Noire en Allemagne. Ce voyage est relié à l’ EPI allemand – histoire-géo-SVT.

Source de l’image : www.flickr.com

L’EPI  est basé sur  le thème : » Protégeons notre environnement ». C’est pour cela qu’en allemand nous avons fait des recherches sur la ville de Vauban. Le quartier Vauban est un quartier écologique où la plupart des gens se déplacent en vélos sur des grandes pistes cyclables, les toits des maisons sont recouverts de panneaux solaires afin d’économiser le plus d’énergie. Le quartier est situé à 2,5km au sud de la ville de Vauban, mais lorsque l’on regarde bien on peut s’apercevoir qu’il s’agit d’une mini-ville autonome qui essaye de lutter contre la pollution et voulant préserver la nature et l’environnement.

Lors de notre voyage nous allons visiter le quartier Vauban et étudier plus en détail ses actions pour préserver la nature. En histoire et S.V.T nous avons aussi étudié plusieurs leçons sur le réchauffement climatique et l’action de l’homme.

Clash of clan : un nouveau village est arrivé !

Sur la dernière mise à jour de Clash of clan, un nouveau village est arrivé, je vais vous le présenter.

Prog Metal Zone

Pour aller dans ce nouveau village, il y a un bateau qui vous y emmène.

Une fois là-bas, une personne va vous parler, le but et de progresser en vous battant contre des joueurs aléatoires mais la petite particularité c’est que nous ne choisissons pas le village à attaquer ! Il faut gagner des couronnes. Quand on gagne, on remporte de l’or est de l’élixir. Pour faire évoluer la maison des ouvriers, il faut acheter tous les bâtiments qui peuvent être achetés dans le magasin.

Moi je trouve que cette nouvelle mise à jour est juste très bien et je passe plus de temps sur ce village-là que sur l’autre village.

écrit par Nathan Lebellegard

 

Cafés Gourmands ou Crevettes musclées ? Optez pour les Estivales à Objat !

Cette année à Objat, les Estivales reprennent  à partir du vendredi 30 juin jusqu’au 23 août ! Voici des infos  !

source: site de la ville d’objat

Depuis quelques années, il y a beaucoup d’animations à Objat l’été, des groupes de musique se produisent chaque semaine. Je vais à ces Estivales tous les étés et l’ambiance est au rendez vous  ! Pour plus d’informations cliquer ici 

Pour vous faire une idée, l’esplanade du plan d’eau est pleine à chaque représentation ! Et pour le parc du kiosque il est plein aussi !

Ce festival est à entrée gratuite, mais comme la place est limitée je vous conseille d’y aller à l’avance !

Le programme des « vendredis du kiosque » et des « mercredis de l’Esplanade »  à 21 h :

  • Corto maltesse (30/06)
  • 50 batteries (01/07)
  • Apero concert avec la banda d’Objat (12/07)
  • Bal des pompiers (13/07)
  • Barbatruc (19/07)
  • Singlar Blou (26/07)
  • Récital Edith Piaf (28/07)
  • Armeny ensemble Guymry (02/08)
  • Trois cafés gourmands (09/08)
  • Funk heat (16/08),
  • Zanarelli (18/08)
  • Les Crevettes Musclées (23/08)
  • Fête votive (25-28/08)

Article rédigé par Lucas

Législatives : l’interview d’une candidate !!!

Comme je m’intéresse à la politique, notamment aux élections législatives, j’ai interviewé Pascale Boissieras, conseillère départementale du Canton de l’Yssandonais, qui s’est présentée aux élections législatives.

Philippe Nauche et Pascale Boissieras. Source de l’image : philippenauche2017.fr

Pascale Boissieras a été élue le 29 mars 2015 conseillère départementale Canton de l’Yssandonais, elle le sera jusqu’en 2021.

Elle est membre de la Commission de la Cohésion sociale et de la Commission permanente.

Eugène.com : Bonjour ! Pourquoi vous êtes-vous présentée aux élections législatives ?

Pascale Boissieras : Je ne l’avais pas envisagé, ce n’est pas quelque chose de naturel de se mettre en avant chez moi. Je ne suis pas une professionnelle de la politique mais je pense qu’il est important que des personnes actives s’engagent : c’est la société civile, cela permet une bonne représentation de la population. Les gens ont l’idée reçue que les retraités et les professionnels de la politique ont plus de temps que les actifs pour faire de la politique.

Mme Boissieras. Source : Correze.fr

Je me suis présentée car le député sortant, Philippe Nauche, m’a demandé d’être sa suppléante. J’ai beaucoup d’estime et de respect pour cette personne qui m’a sollicitée et avec qui je partage des convictions et des valeurs, tout en sachant que le climat n’est pas favorable à notre famille politique. De plus, je souhaite représenter la ruralité et les entreprises en campagne car elles ne sont pas assez considérées.

Eugène.com : Pour quel parti êtes-vous ?

Pascale Boissieras : Je ne suis pas membre d’un parti politique, autrement dit, je ne suis pas encartée mais je suis une sympathisante du Parti Socialiste depuis une dizaine d’années. En ces moments difficiles pour le parti, pour moi, il est honnête et loyal de continuer à les soutenir même si certaines orientations de ces dernières années ne me conviennent pas forcément.

Il est important de savoir d’où l’on vient et aussi ce vers quoi on tend. Le devoir de mémoire est essentiel.

Eugène.com : Quelles sont les valeurs auxquelles vous croyez ?

Pascale Boissieras : Je crois que la société doit toujours rechercher un équilibre, c’est-à-dire qu’il faut produire des richesses pour pouvoir les distribuer. Sans production, il ne peut pas y avoir de distribution. Il faut également être solidaire. Je suis aussi pour l’égalité des chances, autrement dit, si une personne veut mener sa vie d’une certaine façon, il faut essayer de gommer les contraintes afin qu’elle puisse avoir les meilleurs moyens d’y arriver. Ma vision est une vision socio-démocrate de la société.

Eugène.com : N’êtes-vous pas trop déçue de ne pas avoir gagné les législatives ? Pourquoi ?

Pascale Boissieras : Non, parce qu’il faut toujours se présenter avec beaucoup d’humilité. Nous avions aussi anticipé sur le risque de perdre en raison des tendances politiques actuelles. Par contre, je suis déçue par le score obtenu, 14.14%,  je pensais qu’il serait un peu plus élevé. Je regrette aussi le taux d’abstention car cela montre le manque d’implication du peuple français. Il faut retisser les liens entre les citoyens et les élus, les ré-intéresser à la vie politique. Il ne faut pas oublier que les élections sont l’essence même de la démocratie, le B-A-BA pour s’exprimer.

Eugène.com : Êtes-vous satisfaite de la victoire de « La République En Marche » ?

Pascale Boissieras : Pour l’instant, je ne peux pas vous dire car j’attends de voir ce que va faire la prochaine assemblée. Je ne connais pas le parcours des nouveaux arrivants, qui sont nombreux. Je pourrais vous répondre dans 1 an !

Eugène.com : Lorsqu’on est élu, y a-t-il des choses particulières à respecter ?

Pascale Boissieras : Dans le cadre d’un mandat, on doit porter la parole d’autres personnes lors des réunions. Il faut bien se tenir, avoir un bon langage et également se mettre à la portée des gens.

Eugène.com : Un mot de conclusion ?

Pascale Boissieras : Il ne faut pas tout attendre d’une collectivité, d’un état ou d’un pays, il faut aussi donner de soi et savoir s’impliquer dans la vie locale. Il faut également remettre l’éducation citoyenne à l’ordre du jour : les gens connaissent très bien leurs droits mais très peu leurs devoirs !

Eugène.com : Merci pour ces réponses !

Interview faite et retranscrite par Élise.

De la musique !

Le mercredi 21 juin s’est déroulée la fête de la Musique partout en France, certains élèves de notre collège sont allés écouter des groupes à Brive ! Dans cet article, j’ai pu discuter avec Elise et Emma qui sont allées à Brive.

Source : la Montagne

La fête de la musique existe officiellement depuis 1982. Depuis, chaque 21 juin (au solstice d’été), nous fêtons la musique dans toutes les villes et les villages de France.

 Eugene.com : Y avait- il beaucoup de monde à Brive pour la fête de la musique ? 

Elise : Il y avait environ 5 000 personnes.

 Eugene.com : Quels étaient les horaires ? 

Emma : ça à commencé dans l’après-midi, pour que les parents puissent y aller avec leurs enfants, vu que l’on était mercredi après-midi, et ça a fini à 1 h 00 du matin pour respecter les habitants de Brive qui voulaient dormir !

Source de l’image : brive-tourisme.com

 Eugène.com : Vous y étiez vous déjà rendues auparavant ? 

Elise :  Oui l’année dernière déjà !

Emma : Moi aussi, l’année dernière.

 Eugène.com : Où se déroulait-elle exactement ? 

Elise : Cette fête se déroulait dans le centre-ville de Brive, sous la halle, mais aussi dans de toute petites ruelles où bien à côté de la grande collégiale, à côté des terrasses de café. Il y avait de la musique partout !

Eugene.com : Comment était organisée cette fête ? 

Emma : Ce n’était pas vraiment organisé, mais il y avait quand même de petites affiches qui nous indiquaient les chanteurs, les groupes qui jouaient.

Eugene.com : Comment avez-vous trouvé cette manifestation ? 

Elise et Emma : Nous avons trouver ça super !

Sources : wikipedia

Article réalisé par Amélia

Course d’orientation : Coool !

Ce matin j’ai participé à une course d’orientation de maths et je vous dire comment ça s’est passé, alors soyez prêt !  

Source : Dreamstime

Ce matin j’ai participé à une course d’orientation en maths. Ca s’est déroulé au plan d’eau d’Objat pour tous les 5ème. Une fois arrivés au plan d’eau, on a dû se mettre par groupe de 3 et nous avons posé nos affaires sur des tables, après les profs de maths nous on donné les consignes. Puis nous sommes partis à la chasse aux balises ! Une fois arrivés à nos balises, on devait prendre un papier avec un flash code qu’on devait scanner avec notre tablette et après, nous avions un problème à résoudre, et au bout d’une heure nous devions tout arrêter et donner la fiche sur laquelle nous avions marqué les réponses des problèmes.

Les premiers problèmes étaient faciles, mais pas les autres ! Moi j’ai trouvé que c’était une très bonne idée  et je me suis bien amusé !

 écrit par Nathan Lebellegard 

Attentats de Paris : encore !!!

Le lundi 19 juin, il y a eu une tentative d’attentats sur la plus célèbre avenue du monde, les Champs-Elysées.

Source de l’image : L’Express

Un homme a fonçé, avec un véhicule, dans un fourgon de la gendarmerie. Le chauffeur est mort juste après la collision.

Les objets retrouvés : 

Dans la voiture, les enquêteurs ont retrouvé des armes dont des explosifs, qui auraient permis de faire sauter le véhicule, ainsi que des cartouches et d’une kalachnikov. Ils ont aussi retrouvé des papiers d’identité au nom d’un Français de 31 ans, qui était fiché S depuis 2015 et qui n’avait pas de casier judiciaire.

La  Police de Paris maîtrise la situation mais recommande de ne pas aller dans ce secteur.

Cet acte est un acte terroriste. C’est pour cela que le parquet antiterroriste de Paris a ouvert une enquête.

Source des informations : L’Express

Article rédigé par Elise

Trop de médias, tous flagadas… du cerveau !

Vendredi 2 juin, tous les 4e ont participé à une action sur l’éducation aux médias, animée par Thierry Titone de l’OCCE.

Cet organisme est l’Office Central de la Coopération à l’école de la Corrèze, c’est un mouvement pédagogique d’éducation populaire auquel le collège est adhérent et qui intervient sur des sujets importants comme la formation des délégués, l’éducation aux médias, les projets solidaires…

C’était une intervention faite pour faire réfléchir les collégiens sur l’influence des médias : la télé, Internet, les réseaux sociaux…

Dessin de presse réalisé par Louise Lavergne.

Thierry Titone, l’animateur, a interpellé les élèves en annonçant qu’on allait répondre aux questions qu’on se posait ! Chacun était libre de parler. Les élèves ont raconté leur intérêt pour les écrans, ce qu’ils faisaient avec. Selon Thierry, ils sont toujours plus présents dans nos vies et parfois il peut y avoir des dérives, des usages qui ne sont pas bons pour nous, et des gens malveillants qui en profitent.

Source : http://0o-mimi47-o0.skyrock.com/

Par exemple, la télévision : les élèves se sont exprimés sur leur consommation des écrans, cela a permis de voir à quel point ceux-ci sont omniprésents. Il illustrait ses propos par des images comiques  (voir ci-contre !)
Nous avons parlé de tout les méfaits de la télévision, les émissions de téléréalité, qui ont en fait des scénarios écrits et que les personnes jouent, alors qu’on croit que c’est du direct non préparé !
On a parlé aussi du droit à l’image, il faut faire attention aux images et aux photos qu’on publie sur Internet ! Thierry a montré à une classe de Creuse toutes les photos personnelles qu’il avait trouvées sur Internet en faisant des recherches très simples, certains ont moins rigolé en voyant des photos d’eux au bord de la piscine, accessibles à tout le monde alors qu’ils pensaient ne les partager qu’avec leurs amis !
La séance s’est terminée  par quelques recommandations et une découverte pour la plupart :  le jeu en ligne « 2025 ex-machina « , Ce jeu permet aux élèves  de mieux comprendre les risques liés à Internet en portant un regard critique sur l’utilisation des réseaux sociaux, de l’internet mobile, des chats…