Acrostiches

Dans l’eau, il est
Admiré par les humains
Un animal qui a une nageoire
Pas possible de ne pas l’aimer
Habite dans l’eau
Intelligent
Nage très bien

Maëva


Chasse les souris

Habite dans une maison

Aimé par les humains

Très intelligent

Charlotte


La femme du lion

Il ne fait rien quand elle fait tout

On la voit chasser et s’occuper de ses petits

Ne se repose pas souvent

Ne fait que travailler

Elle a de la force est courageuse

 

Plumes toute multicolores

Et dans la jungle

Répète ce qu’on dit

Rouge, vert et bleu

On le trouve rigolo

Quel drôle d’oiseau

Un farceur

Et majestueux

Tout le monde l’aime

Amélie


Chou et mignon

Heureux d’être ici

Attaque avec ses sens développés

Tient à sa maitresse

Occupé à chercher l’amour

Nouvelle vie et petit bébé

Angeline


L‘imagination débordante

Inoubliable, héroïque et jolie

Corne magique et pointue

Obligé de craquer pour cette merveille

Rapide comme un éclair

Non négative et très positive

Elle est très élégante

Anouk


Courageux contre les prédateurs

Heureux tout le temps

Instable

Est toujours là pour son maître

Nerveux quand il est jeune

Berkay


Si rigolo qu’il peut en faire mourir

Très coriace quand il affronte ses ennemis

Irresponsable et accuse les autres quand c’est lui

Terrifiant quand il est en colère

Chouette et très plaisant à avoir comme animal de compagnie

Héros et innocent sur certaines choses

Enzo


Pas quand il chante

Au fond de la jungle il étend sa roue

On le trouve majestueux

Non il ne ressemble pas a un oiseau

Pas si belle

Au contraire elle est grise

Originale et ne hurle pas

Ne vit que sur la terre ferme

N‘a des petits que de couleur grise

Et ne fait pas de bruit

Gaëlle


Loyal à son groupe

Incroyable prédateur

Où vivent des zèbres

Non craintif à la peur

Ghislain


Dévoreur et carnassier

Réactif et toujours près à l’assaut

Actif il bouge tout le temps

Gare à vous, vous pouvez être sa proie

Observe toute nourriture possible à attraper

N‘importe qui peut être sa victime

Hugo


Caractère gentil

Hennir est son cri

Elégant avec son pelage

Vif, quelquefois

Adore les carottes

Licorne sans ailes et sans corne

Kimberley


C‘est beau

Heureux

Enjôleur

Vaillant

Amical

Lents quelquefois

Lise


Peut voler mais pas très haut

Observe les vers de terre

Un œuf elle pond

Le renard ou la martre la mange

Elle peut manger du blé et du maïs

Loïc


Féroce ou calinou

Est un animal sauvage ou domestique

Le roi des animaux est un des leurs

Il peut habiter l’Afrique, la jungle ou une maison

N‘aime pas beaucoup les chiens

Roux majestueux

Est très malicieux

Ne creuse que des terriers

A une queue magnifique

Ronronne pas

Doit vivre dans la forêt

A des ailes magnifiques et géantes

Il peut voler très haut

Griffes géantes

Le roi des des airs

Est un grand prédateur

Pèse lourd

Aime le bambou

N‘est pas agressif

Doit être un des animaux préférés des fillette

A un pelade doux et magnifique

Lucia


Copain des humains, de tout le monde.

Heureux comme des enfants.

Amusement de la maison.

Tout le temps là.

Rachel


Le super prédateur carnivore

Observe ses proies

Utile pour les chasseurs, sa

Peau sert pour faire des manteaux.

Titouan


Les rendez-vous aux jardins

Les élèves de CM2 ont encadré le vendredi 2 juin des ateliers de découverte de l’arboretum de Neuvic dans le cadre de l’action nationale « Les rendez-vous aux jardins ».


Le matin avec les élèves de Grande Section


L’après-midi avec les élèves de CE2

 


L’après-midi avec les élèves de CM1 et quelques collégiens

La résistance en France et à Neuvic

Hitler et Mussolini

La seconde guerre mondiale

Gaëlle, Lucia, Kimberley, Samuel, Steven

Discours d’Hitler

 

 

 

 

 

 

 

 

La Seconde Guerre mondiale est un conflit qui a commencé en septembre 1939 et s’est terminé le 8 mai 1945. Il a opposé l’Allemagne et ses alliés à la France et ses alliés (notamment l’Angleterre).

L’Allemagne était dirigée par Adolf Hitler, chef du parti nazi. C’était un dictateur qui haïssait les juifs. Il voulait étendre son empire.

Le drapeau nazi

L’exode des civils lors de la défaite

Début 1940, l’Allemagne envahit la Belgique et les Pays-Bas puis elle perce le front français. Des milliers d’habitants fuient la zone de conflit : c’est l’exode. La France et ses alliés sont débordés par la puissance allemande. Les troupes allemandes entrent dans Paris le 14 juin 1940.

Devant cette situation, Philippe Pétain, Maréchal de France, héros de la Première Guerre mondiale, est appelé au gouvernement. Il décide la capitulation le 17 juin et demande l’armistice. Il s’adresse aux français pour leur annoncer.

Le Maréchal Pétain

L’armistice est signé le 22 juin.

Il prévoit :

– La France est coupée en 2 parties par la ligne de démarcation. La zone au nord s’appelle la « zone occupée ». Elle est sous contrôle allemand. La zone au sud s’appelle la « zone libre ». Elle est sous contrôle de l’État Français, dirigé par le Maréchal Pétain. Sa capitale est Vichy. 

– La France doit prendre en charge les frais d’occupation. Elle doit fournir le logement et la nourriture aux troupes allemandes.

La France partagée par la ligne de démarcation

– Les 2 millions de prisonniers français ne sont pas autorisés à rentrer en France. Ils vont travailler pour les allemands. Les soldats allemands, eux, doivent être libérés.

Affiche de la Légion Française des Combattants qui soutient le Maréchal Pétain


Le Général De Gaulle

Récepteur radio pour capter les messages de Radio Londres

La résistance

Erwan, Enzo, Rachel, Angeline, Amélie

Face à la capitulation voulue par Philippe Pétain, des français rejoignent l’Angleterre en juin 1940. Parmi eux, le Général Charles de Gaulle, qui refuse que la France rende les armes.

Le 18 juin, vers 20 heures, il lance un appel à résister aux allemands sur les ondes de la BBC. Cet appel n’est pas beaucoup entendu car peu de personnes en France écoutent la radio anglaise. Mais il marque le début de la résistance. Il y aura ensuite d’autres appels.

Peu à peu, de nombreuses personnes rejoignent de Gaulle et organisent la résistance en France.

Résister pouvait consister en plusieurs actes :

Graffiti fait à Neuvic avec la croix de Lorraine et le V de la Victoire

– faire des graffitis anti-allemands sur les murs, surtout la nuit ;

– faire des actes de sabotage : voies de chemin de fer, ponts, route, poteaux électriques, véhicules allemands, machines des usines allemandes…

– produire des journaux clandestins ;

– distribuer des tracts contre l’occupation ;

Journaux clandestins

– cacher ou aider des juifs ou des résistants ;

– prendre les armes pour se battre contre les soldats allemands ;

Certains résistants se cachaient dans la nature. On les appelait les « maquisards ».

Fausses cartes d’identité

Les résistants se regroupaient dans un réseau. Généralement, quelqu’un qui appartenait à un réseau ne connaissait pas les vrais noms des autres membres. Chacun avait un surnom. Comme ça, s’il se faisait prendre, il ne risquait pas de dénoncer les autres.

Résister était dangereux.

Carte des principaux sabotages en Haute Corrèze

S’ils étaient arrêtés par les Allemands ou par la police française, les résistants risquaient d’être emprisonnés et même d’être torturés et tués. On menaçait également leur famille.

Le réseau de l’Armée Secrète en Haute Corrèze

L’affiche rouge du groupe Manouchian


Mannequin de maquisard

La résistance à Neuvic

Ghislain, Anouk, Berkay, Maëva, Anna, Charlotte, Hugo, Loïc, Lise

Deux mitraillettes Sten parachutées par les anglais

Suite au débarquement des alliés en Afrique du Nord, les Allemands franchissent la ligne de démarcation et envahissent toute la France en novembre 1942.

A Neuvic, la résistance s’organise. Certains résistants vont se cacher dans les gorges de la Dordogne. La nuit, ils vont faire des actes de sabotage, distribuer des tracts, faire des graffitis sur les murs… Mais certains vont même encore plus loin en attaquant des soldats allemands. C’est la lutte armée.

Parachute camouflé

La nuit, des avions anglais parachutent des armes, de la nourriture et quelquefois des habits.

On peut noter que deux filles juives ont été cachées pendant la guerre par une famille neuvicoise. Rachel Grynzspan a ainsi été envoyée par ses parents en Corrèze pour éviter d’être arrêtée et envoyée dans les camps allemands. Elle a été hébergée sous le nom de Liliane Bartholome par la famille Besse.

Être résistant est dangereux. Quand des soldats allemands viennent à Neuvic, il faut cacher tout ce qui est en rapport avec les activités de résistance (armes, tracts, papiers…).

Carte des principaux parachutages en Haute Corrèze

 

 

 

 

Aujourd’hui, il reste des traces à Neuvic de cette période de l’histoire.

– La salle polyvalente : à l’époque c’était le garage automobile de Léon Monéger qui, avec ses deux filles (l’une d’elle est Suzanne Barbanceys) et ses ouvriers, recueillait des renseignements militaires. Le garage servait de relais aux résistants. On y organisait le ravitaillement (nourriture et armes) et la protection des camps maquis.

Plaque en l’honneur des Résistants à la salle polyvalente de Neuvic

Ossuaire en l’honneur des Résistants au cimetière de Neuvic

– L’ossuaire du cimetière contient les restes de 16 maquisards neuvicois tués par les Allemands.

– Le monument de la Résistance : c’est la statue du Puy Chaffaud qui représente un maquisard nu, sortant des bois, portant dans sa main une grenade.

De nombreux résistants ont été arrêtés par les soldats allemands et ont été fusillés. On trouve sur le secteur de Neuvic des plaques ou des monuments sur les lieux où ils sont morts.

La statue du Puy Chaffaud

Plaques avec les noms des Résistants sur l’ossuaire

Le musée de la résistance garde une mémoire de tout ce qui s’est passé sur le secteur de la Haute-Corrèze pendant cette période.

Plaque en l’honneur des Résistants au Puy Chaffaud

 

 


Extraits de l’interview de Mme Barbanceys

Les risques courus par les résistants :

 

La résistance lors d’une journée ordinaire à Neuvic :

 

Les arrestations de résistants :

 

Les sabotages du barrage de Marèges :

Le bus de Rosa

A partir de la lecture en classe de l’album « Le bus de Rosa », les élèves ont noté les noms des personnages ou associations rencontrés et sont allés faire une recherche documentaire sur internet au CDI du collège de La Triouzoune à Neuvic avec Mme. Grandjean. Ils ont produit des fiches documentaires destinées à mieux comprendre l’album.

Cliquer sur les titres pour ouvrir les fiches :

 Le bus de Rosa – Rosa Parks

Le bus de Rosa – Martin Luther King

Le bus de Rosa – Malcom X

Le bus de Rosa – Le Klu Klux Klan

Le bus de Rosa – Henry Ford

Le bus de Rosa – Barak Obama

Le bus de Rosa – Angela Davis

Le bus de Rosa – Amnesty International

Les bambins en prennent plein la Bobine

Dans le hall du casino de La Bourboule

Les chambrées

Ciné pataugeoire

Les enfants très à l’aise dans une eau à 33 degrés.

Concert JMF : « Marre mots »

Nous n’avons pas eu le temps d’écrire d’article, mais Chloé a sélectionné quelques photos. Alors, n’hésitez pas à ÉCRIRE DES COMMENTAIRES pour dire ce que vous avez aimé ou pas aimé.

L’exposition pliée

Jeudi 30 mars , on est allé à la médiathèque. Il y avait un coin où on était avec Madame Gaye et un autre avec le maître. On a vu l’exposition, c’était du papier soit froissé, soit plié, soit roulé. Et aussi, on a pu poser des questions et on en a marqué dans un cahier pour que Madame Gaye les pose aux créateurs de l’exposition.

Amélie

 

       

Kapla

Lucia et Gaëlle

École et cinéma : « L’homme de Rio »

Le Mardi 14 mars à 8h45, nous somme allés au cinéma de Neuvic pour voir «L’homme de Rio». Nous y somme allés avec les 6ème et les 5ème.
Les acteur étaient Jean-Paul Belnondo, Françoise Dorléac et Jean Servat. Il y avait de l’action et ça faisait rire.

Lise et Ghislain


J’ai aimé ce film parce que c’était marrant. Mes passage préférés sont quand tout le monde se donnait des coups de poings, quand Jean-Paul Belmondo a fait Tarzan avec les lianes. Et quand il a sauté de l’avion, il disait « Je vais sauter », mais il ne sautait pas.

Titouan


J’ai aimé ce film parce qu’il y avait plein de cascades et des acrobaties et l’acteur principal fait quelques cascades lui-même. Mon passage préféré sont les acrobaties et quand il atterrit en parachute et que le crocodile arrive et il essaye de remonter. Le deuxième passage est quand il se fait jeter des reste de repas sur lui pendant qu’il essaye de remonter sur le bateau.

Anna


J’ai aimé ce film parce qu’Adrien sauve des personnes. Mon passage préféré, c’est quand le petit garçon le suit partout. Le passage que je n’ai pas aimé, c’est quand un homme tue un personnage.

Kimberley


J’ai aimé ce film parce que c’était très marrant, comme les cascades d’Adrien, l’avion qui s’arrête en plein vol. Mes passages préférés sont : quand ils se battent dans le bar, la vache au début et quand il nage après le bateau. Je n’ai pas aimé quand il saute en parachute et quand le crocodile veut le manger.

Steven


J’ai aimé ce film parce que c’était marrant et il y avait de l’action. Mon passage préféré est quand la fille est droguée et quand le monsieur dit que c’est lui le parisien et qu’après, il a un sac sur la tête avec les mains attachées. Et j’ai aussi aimé quand le monsieur glisse sur les fesses et quand à la fin il dit à son copain « Quelle aventure !». Les passages que je n’ai pas aimés sont quand tout le monde se bagarre et quand les gens kidnappent la fille.

Anouk


J’ai aimé ce film parce qu’il y avait des cascades, de l’action et c’était rigolo. Mes passages préférés sont quand Jean Paul Belmando a failli se faire manger par un crocodile, puis quand le garçon a nettoyé les chaussures d’Adrien et quand Jean Paul Belmondo s’est jeté de l’avion en parachute.

Berkay


J’ai aimé ce film parce qu’il y avait de l’action, c’était aussi drôle à beaucoup de moments et il y avait des cascades. Mes passages préférés sont quand quelqu’un a un sac sur la tête et qu’il fonce partout, c’est drôle et aussi quand la caverne s’effondre sur le voleur.

Angeline


J’ai aimé ce film parce que c’était super drôle. Mon passage préféré est quand Adrien est à l’aéroport et il prend l’avion pour Rio parce qu’il fait plein de bêtises. Et mon deuxième passage préféré est à la fin, quand un des deux militaires arrive en retard à la gare de Lyon. J ‘ai bien aimé les acteurs, il y avait Jean Paul Belmondo et l’actrice Françoise Dorléac.

Charlotte


J’ai aimé ce film parce que c’était drôle, il y avait de l’action et les acteurs jouaient bien. Mes passages préférés sont quand, au début, le jeune homme du nom d’Adrien sort un œuf de son chapeau et quand il saute en parachute parce qu’il fait des pirouettes. Mes passages que je n’ai pas aimé sont quand la fille se fait enlever plein de fois et quand il y a de la bagarre.

Rachel


J’ai aimé ce film car il est drôle, il y a de l action et c’est loufoque. Mes passages préférés sont quand Adrien fait de la bagarre, quand il prend un fusil qui est tourné vers lui et après il le retourne, quand le gardien du musée fait une crise cardiaque car il a reçu une fléchette empoisonnée, quand Adrien jette du ciment et sa retombe sur lui, quand Agnès est droguée et quand le petit garçon parle portugais.

Enzo


J’ai aimé ce film parce que c’est drôle. Mes passages préféré sont avec le crocodile quand Adrien saute en parachute et quand Adrien boit et il se bat. Je n’ai pas aimé la fin du film quand le méchant remet les statues et que ça s’écroule et quand ils enlevaient la femme, c’était pénible.

Samuel


J’ai aimé ce film parce que quand l’acteur va lire son journal, un petit garçon lui nettoie ses chaussures et le petit garçon le suit dans toute ses aventures et c’était drôle. Ce que je n’ai pas aimé, c’est quand le scientifique vole les statuettes. Mon passage préféré est quand Adrien saute en parachute.

Gaëlle


J’ai aimé ce film parce qu’il y avait de l’action et j’aime bien quand il y a des aventures. J’aimais bien quand il poursuivait les méchants et qu’il y avait de l’aventure et aussi à la fin, j’ai aimé parce que les méchants n’ont pas réussi. Je n’ai pas trop aimé quand il ne se passait rien et que la fille était coincée et quand tout le monde se bagarrait. Et j’ai aussi bien aimé quand Agnès était droguée, c’était marrant.

Amélie


J’ai aimé ce film parce qu’il y avait beaucoup de moments drôles. Mon passage préféré, c’est quand Adrien est dans l’avion et qu’il fait plein de loopings dans l’air. Le passage que je n’ai pas aimé, c’est quand la grotte s’effondre.

Chloé


J’ai aimé ce film parce qu’il y avait de l’action et il y avait de la bagarre et Adrien était un militaire. Je n’ai pas aimé quand ils s’embrassaient. Mes passages préférés sont quand il a dit : « Elle veut une voiture rose avec des étoiles vertes. » et l’image suivante, ils sont dans une voiture volée rose avec des étoiles vertes. J’ai aussi aimé quand Adrien a pris l’avion et qu’il a sauté en parachute. Il y avait plein de mésaventures, c’était marrant.

Ghislain


J’ai aimé parce qu’il y avait des moments drôles et de l’action. Mes passages préférés sont dans le bar quand il y a la bagarre et quand Adrien essaye d’échapper aux hommes dans l’immeuble et au début au musée. Le passage que je n’ai pas aimé, c’est quand ils sont dans la maison du professeur.

Ilan


J’ai bien aimé ce film parce que c’était rigolo et il y avait de l’action. Je n’ai pas trop aimé quand la jeune femme s’est faite capturée. Mon passage préféré est quand, à la fin, ils sont sains et saufs.

Lise


J’ai aimé ce film parce que c’était marrant. Mes passages préférés sont quand Adrien boit un verre et il tape tout le monde, quand il prend la moto et qu’il tombe dans l’eau et quand il va se faire manger par le crocodile.

Loïc


J’ai aimé ce film parce que c’était super drôle et j’ai adoré l’actrice Françoise Dorléac, mais je n’ai pas aimé le deuxième passage dans le train des militaires à la fin du film. Mes passages préférés sont : la vache au tout début, l’imitation de la poule, quand la fille faisait sa commandante à Rio, la bagarre d’hommes dans le bar de Lola et quand on voit le coffre aux diamants.

Lucia


J’ai aimé ce film parce qu’il y a de l’action et c’est drôle. Mes passages préférés sont la bataille au bar, quand il est dans l’avion, quand le voleur vole la statue, quand les deux gars poursuivent Adrien, quand les voitures essayent d’écraser Adrien, quand il est dans l’appartement où il y a les voleurs.

Maël


J’ai aimé ce film parce que j’aime bien les aventures dans les autres pays. Mes passages préférés sont quand ils étaient dans la jungle, quand les méchants ont trouvé le trésor et la bagarre dans la jungle.

Noa

Le projet Résistance

La médaille d’ancien combattant de l’arrière grand-père de Noa

Tous les vendredis, M. Barreau vient nous expliquer ce qu’était la Résistance en France pendant l’occupation allemande. La Résistance, c’est quand quelqu’un prend des risques et qu’il se bat pour la France et la liberté pour qu’elle gagne la guerre conte les Allemands entre 1939 et 1945.

Mardi 4 avril, nous sommes allés visiter le Musée de la Résistance

Vendredi 7 avril nous sommes allés visiter les lieux de mémoire sur la Résistance à Neuvic.

Ensuite, on va voir Mme Barbanceys, une ancienne Résistante.

L’avis d’Anouk : je n’aime pas l’Histoire parce que c’est dur de retenir les dates.

L’avis de Titouan : j’ai tout aimé.

L’avis d’ Angeline: je n’aime pas trop l’Histoire parce que c’est assez dur à retenir.

Anouk, Titouan et Angeline

Le musée de la Résistance

Le musée de la Résistance

←Older