analyse du début de Dracula, de Coppola

Support : DVD du film   Chapitres 2 et 3, de à 9’25 à 11’55 (Total : 2 minutes 30)

Objectif : analyser la montée progressive de l’inquiétude et du fantastique

 

Séquence 1 : le voyage de Jonathan Harker jusqu’au lieu de RDV (de 9’25 à 9’41)

Séquence 2 : du monde civilisé au monde de Dracula (de 9’45 à 10’21)

Séquence 3 : le voyage de JH dans la calèche de Dracula (de 10’22 à 11’55)

 

Rappel : le fantastique

? éléments paraissant ou étant surnaturels

? atmosphère inquiétante : solitude, lieu désert, etc

 

Questions :

1     Observez les 3 séquences et remplissez le tableau suivant :

Chaque séquence est passée puis repassée aux élèves afin de leur laisser le temps d’intégrer le film.

Séquence

Situation du héros

Ce qui est inquiétant

Ce qui est ou semble surnaturel

1

En groupe, dans la calèche, il fait encore un peu jour Certains bruits + l’orage + la nuit qui tombe Rien

2

En groupe puis seul dans la forêt, il fait totalement nuit Certains bruits + l’orage + la nuit complète + la solitude du héros + les loups + le loup crucifié Rien

3

Seul avec le cocher inquiétant commr prisonnier de la calèche et poursuivi par des loups 

Seul et prisonnier du château

Tous les bruits + l’orage + la nuit + la solitude du héros + les loups + la bizzareté du cocher + le vide + la situation et l’architecture du château entouré de montagnes + les herses qui se ferment – la brume au sol 

– le bras du cocher qui semble s’allonger

– les loups qui escortent la calèche

– les cercles de feu

 

1     Etude de certains plans : leur rôle, le rôle de leur succession (au choix du professeur parmi la liste suivante)

 

Eléments créant l’inquiétude mais non surnaturels

Eléments  surnaturels

Ce que l’on entend Ce que l’on voit (+ plan et angle)

Séquence 1

– la voix de Mina fait le lien entre Londres et la Transylvainie, cette voix s’éteint peu à peu, bruit des chevaux 

– bruit des chevaux et des cochers

– bruit de l’orage

– bruit de la nuit (chouette)

1. plan large : la calèche sur fond de paysage, le soir tombe, lumière dans le véhicule, arbres noirs en contre-jour 

2. plan américain : les cochers déstabilisés par l’orage, un éclair

3. plan d’ensemble : il fait nuit, la calèche arrive tirée par 4 chevaux

4. Plan d’ensemble sur la calèche en plongée depuis les arbres : on a l’impression que qqn espionne la calèche

Séquence 2

– bruit des chevaux 

– voix de Jonathan :” Il n’y a personne”

– voix de la jeune fille qui parle en roumain (on ne comprend pas)

– bruit des pièces et de la porte qui claque

– bruit des chevaux qui s’éteint, bruit de l’orage

 

 

– musique : aiguë et inquiétante, sorte de cris et de souffle

– cris et grognement des loups

1. Gros plan sur les visages de personnages : vague inquiétude de JH 

2. Gros plan sur le visage de JH puis insert : la croix

3. Plan rapproché sur les personnages de la calèche (dont le personnage au voile pleine de pièce) puis porte qui se ferme

4.Plan d’ensemble : la calèche s’en va, JH se retourne en tous sens pour essayer de voir s’il y a qqn qui l’attend. Lumière de la calèche au centre de l’image.

6. Plan d’ensemble : la lumière disparaît, obscurité et JH seul dans la forêt

7. Plan d’enseble en plongée : JH comme tout petit surplombé par un étrange objet triangulaire et menaçant, JH a l’air inquiet

8. Plan rapproché sur JH : il est inquiet

9. Plan rapproché sur l’objet : un cadavre de loup crucifié

10. Plan large en plongée : Jonathan seul au milieu de la forêt, des loups au premier plan

11. Gros plan sur les yeux phosphorescents du loup qui semble vouloir attaquer JH (hors-champ)

12. Gros plan sur Jonathan : une lumière apparaît sur son visage

Séquence 3

– hurlement des loups à la mort 

 

 

 

– sortes de grognement

 

 

 

 

– bruit des chevaux + hurlements de loups

 

– vague grognement du cocher

 

 

 

 

 

 

– bruit des chevaux + hurlements de loups + bruit de souffle

1. Plan large : la calèche arrive, un seul cocher, 4 chevaux noirs,beaucoup de brume au sol, JH de dos 

2. Plan américain sur le cocher habillé bizarrement + on ne voit pas son visage, le loup crucifié à l’érrière plan

3. Plan large : JH face à la calèche (environ & m50)

4. Plan rapproché : JH a l’air très inquiet, il regarde le bras qui semble s’allonger pour venir le saisir (impression ou il s’allonge vraiment ?). Le bras pousse JH dedans et referme la porte.

5. Plan américain sur JH qui semble avoir été jeté dans la calèche

6. Plan large sur la calèche qui s’éloigne

7. Plans larges sur les loups qui semblent escorter la calèche

8. Plans rapprochés ur JH qui regarde les loups d’un air inquiet et interpelle le cocher.

9. Plongée dans le vide : danger de tomber.

10. Plan rapproché sur le visage inquiet de JH.

11. Plan large : la calèche en bas sur le chemin va vers le château perché en haut d’un a pic, tout est entouré de montagne ? lieu désert, prison naturelle. Architecture presque surnaturelle du château.

12. Plan d’ensemble : la calèche traverse des cercles de feu qui s’élèvent du sol.

13. Plan rapproché : JH regarde le cercles

14. Plan large : les herses du château se ferment toutes seules, à l’arrière plan les cercles de feu brûlent

15. Plongée sur JH qui est descendu de la calèche, celle-ci s’éloigne

16. Plan d’ensembme : Jonathan seul (tout petit) au milieu d’une cour médéviale, des pierres tombent d’un tas.

17. Contre-plongée sur le château : très impressionnant

 

1     Cours polycopié : plans et angles de vue

 

 

Conclusion : Points communs et différence entre le récit littéraire fantastique et le récit filmique fantastique

1       Le fantastique procède dans les 2 cas de la même manière ; dans les 2 cas l’histoire progresse ainsi : 1) création d’une atmosphère inquiétante : cadre spatio-temporel étranger voire étrange, solitude du héros, 2) apparition d’éléments qui semblent surnaturels, 3) doute sur la rationalité de ces éléments

2       Dans le film, le fantastique s’installe progressivement : on passe de bruits naturels à des bruits inquiétants. Progressivement il n’y a plus que des bruits inquiétants.

3       Les moyens propres au cinéma pour la création du fantastique :

4  %

 

 

Support : DVD du film   Chapitres 2 et 3, de à 9’25 à 11’55 (Total : 2 minutes 30)

Objectif : analyser la montée progressive de l’inquiétude et du fantastique

 

Séquence 1 : le voyage de Jonathan Harker jusqu’au lieu de RDV (de 9’25 à 9’41)

Séquence 2 : du monde civilisé au monde de Dracula (de 9’45 à 10’21)

Séquence 3 : le voyage de JH dans la calèche de Dracula (de 10’22 à 11’55)

 

Rappel : le fantastique

? éléments paraissant ou étant surnaturels

? atmosphère inquiétante : solitude, lieu désert, etc

 

Questions :

1     Observez les 3 séquences et remplissez le tableau suivant :

Chaque séquence est passée puis repassée aux élèves afin de leur laisser le temps d’intégrer le film.

Séquence

Situation du héros

Ce qui est inquiétant

Ce qui est ou semble surnaturel

1

En groupe, dans la calèche, il fait encore un peu jour Certains bruits + l’orage + la nuit qui tombe Rien

2

En groupe puis seul dans la forêt, il fait totalement nuit Certains bruits + l’orage + la nuit complète + la solitude du héros + les loups + le loup crucifié Rien

3

Seul avec le cocher inquiétant commr prisonnier de la calèche et poursuivi par des loups

Seul et prisonnier du château

Tous les bruits + l’orage + la nuit + la solitude du héros + les loups + la bizzareté du cocher + le vide + la situation et l’architecture du château entouré de montagnes + les herses qui se ferment – la brume au sol

– le bras du cocher qui semble s’allonger

– les loups qui escortent la calèche

– les cercles de feu

 

1     Etude de certains plans : leur rôle, le rôle de leur succession (au choix du professeur parmi la liste suivante)

 

Eléments créant l’inquiétude mais non surnaturels

Eléments  surnaturels

  Ce que l’on entend Ce que l’on voit (+ plan et angle)

Séquence 1

– la voix de Mina fait le lien entre Londres et la Transylvainie, cette voix s’éteint peu à peu, bruit des chevaux

– bruit des chevaux et des cochers

– bruit de l’orage

– bruit de la nuit (chouette)

1. plan large : la calèche sur fond de paysage, le soir tombe, lumière dans le véhicule, arbres noirs en contre-jour

2. plan américain : les cochers déstabilisés par l’orage, un éclair

3. plan d’ensemble : il fait nuit, la calèche arrive tirée par 4 chevaux

4. Plan d’ensemble sur la calèche en plongée depuis les arbres : on a l’impression que qqn espionne la calèche

Séquence 2

– bruit des chevaux

– voix de Jonathan :” Il n’y a personne”

– voix de la jeune fille qui parle en roumain (on ne comprend pas)

– bruit des pièces et de la porte qui claque

– bruit des chevaux qui s’éteint, bruit de l’orage

 

 

– musique : aiguë et inquiétante, sorte de cris et de souffle

– cris et grognement des loups

1. Gros plan sur les visages de personnages : vague inquiétude de JH

2. Gros plan sur le visage de JH puis insert : la croix

3. Plan rapproché sur les personnages de la calèche (dont le personnage au voile pleine de pièce) puis porte qui se ferme

4.Plan d’ensemble : la calèche s’en va, JH se retourne en tous sens pour essayer de voir s’il y a qqn qui l’attend. Lumière de la calèche au centre de l’image.

6. Plan d’ensemble : la lumière disparaît, obscurité et JH seul dans la forêt

7. Plan d’enseble en plongée : JH comme tout petit surplombé par un étrange objet triangulaire et menaçant, JH a l’air inquiet

8. Plan rapproché sur JH : il est inquiet

9. Plan rapproché sur l’objet : un cadavre de loup crucifié

10. Plan large en plongée : Jonathan seul au milieu de la forêt, des loups au premier plan

11. Gros plan sur les yeux phosphorescents du loup qui semble vouloir attaquer JH (hors-champ)

12. Gros plan sur Jonathan : une lumière apparaît sur son visage

Séquence 3

– hurlement des loups à la mort

 

 

 

– sortes de grognement

 

 

 

 

– bruit des chevaux + hurlements de loups

 

– vague grognement du cocher

 

 

 

 

 

 

– bruit des chevaux + hurlements de loups + bruit de souffle

1. Plan large : la calèche arrive, un seul cocher, 4 chevaux noirs,beaucoup de brume au sol, JH de dos

2. Plan américain sur le cocher habillé bizarrement + on ne voit pas son visage, le loup crucifié à l’érrière plan

3. Plan large : JH face à la calèche (environ & m50)

4. Plan rapproché : JH a l’air très inquiet, il regarde le bras qui semble s’allonger pour venir le saisir (impression ou il s’allonge vraiment ?). Le bras pousse JH dedans et referme la porte.

5. Plan américain sur JH qui semble avoir été jeté dans la calèche

6. Plan large sur la calèche qui s’éloigne

7. Plans larges sur les loups qui semblent escorter la calèche

8. Plans rapprochés ur JH qui regarde les loups d’un air inquiet et interpelle le cocher.

9. Plongée dans le vide : danger de tomber.

10. Plan rapproché sur le visage inquiet de JH.

11. Plan large : la calèche en bas sur le chemin va vers le château perché en haut d’un a pic, tout est entouré de montagne ? lieu désert, prison naturelle. Architecture presque surnaturelle du château.

12. Plan d’ensemble : la calèche traverse des cercles de feu qui s’élèvent du sol.

13. Plan rapproché : JH regarde le cercles

14. Plan large : les herses du château se ferment toutes seules, à l’arrière plan les cercles de feu brûlent

15. Plongée sur JH qui est descendu de la calèche, celle-ci s’éloigne

16. Plan d’ensembme : Jonathan seul (tout petit) au milieu d’une cour médéviale, des pierres tombent d’un tas.

17. Contre-plongée sur le château : très impressionnant

 

1     Cours polycopié : plans et angles de vue

 

 

Conclusion : Points communs et différence entre le récit littéraire fantastique et le récit filmique fantastique

1       Le fantastique procède dans les 2 cas de la même manière ; dans les 2 cas l’histoire progresse ainsi : 1) création d’une atmosphère inquiétante : cadre spatio-temporel étranger voire étrange, solitude du héros, 2) apparition d’éléments qui semblent surnaturels, 3) doute sur la rationalité de ces éléments

2       Dans le film, le fantastique s’installe progressivement : on passe de bruits naturels à des bruits inquiétants. Progressivement il n’y a plus que des bruits inquiétants.

3       Les moyens propres au cinéma pour la création du fantastique :

4  %

Fiche type presentation Orale d’un livre

Vous trouverez ici :

  • La liste des séries disponibles au CDI ainsi que les disponibilités sur l’année
  • Des fiches pour guider les élèves dans leurs lectures Fiche lecture
  • Des questionnaires de lecture pour évaluer les élèves

expansion du nom

Fiches et exercices de grammaire :

  • Les expansions du nom

Expansion du nom fiche

memo de conjugaison

Voici un mémo de conjugaison sur les temps du récit. ( word )MEMO temps du récit

figure de style 2

Voici le document à télécharger (format Word)

CONTROLE DE VOCABULAIRE

Ressources Français

Ressources pour le Français

 

CDDPressourcesAvril2011

La Phrase complexe

Vous pouvez télécharger le document sur la phrase complexe ici

phrase complexe 3ème fiche

C’est nouveau !

Le blog n’attend que vous pour se remplir… Alors à vos ordis !