Money , Money : 1ere présentation du travail de l’atelier théâtre le 6 avril

Jeudi 6 avril à 8h30 les élèves participant à l’atelier théâtre ont présenté en déambulation leur travail au théâtre municipal . Merci à l’équipe des 13 Arches pour son accueil.

Et pour vous donner envie de venir jeudi 13 à 20h au théâtre de la Grange de Rivet pour voir les même textes mais dans un autre dispositif voici quelques photos des répétitions et du spectacle du 6/04.

Campagne publicitaire , Pauline

Campagne publicitaire , Angélique

Sur une île , Terry

Clara et Mélodie , deux excellentes amies !

En promotion : Yann, Aubin et Pauline

A la caisse : Robin , Baptiste et Pauline

A la caisse : Robin , Baptiste et Pauline

conseils d’achat ; Elise et Aubin

le public mis à contribution !

Agnès L

La journée internationale du 6 avril : un succès !

De nombreux stands ont proposé aux élèves et aux personnels les spécialités de différents pays : pays d’origine ou pays d’adoption….

Pour 20 centimes la part on pouvait acheter une part salée ou sucrée ou une boisson et échanger avec les personnes qui tenaient les stands. Presque tout a été vendu !!

Quelques avis :

Margot tenait un stand ( USA ) avec Craig ( assistant d’anglais originaire des USA ) , Mickaël , Ugo et Nathan . Le stand proposait entre autre des milk shake à  la banane et des hot dog réalisés sur place . Margot  a apprécié la vente et la discussion avec les acheteurs. C’était sa première participation mais pas la dernière !

Florine et Jennifer y ont fait un tour « pour voir » et ont acheté une part de gâteau serbe . Et peut être que l’année prochaine … Jennifer aimerait participer à un stand

Maxime et Victor  n’avaient pas compris les affiches et ont découvert l’exposition en passant devant jeudi matin  , mais ils y avaient alors beaucoup de monde devant les stands et ils n’ont rien gouté !L’année prochaine ils surveilleront les affiches!!!! Comme Charlotte et Louise qui avaient bien vu les affiches mais qui ont oublié ensuite et qui participeront l’année prochaine : tenir un stand et échanger.

Avez vous des photos de cette journée ? Avez vous envie de les partager ? Si oui transmettez les à Madame Coulondre au CDI

 

 

L’EVENEMENT DE L’ETE : BRIVE FESTIVAL 2017 !

Des amis, du soleil, des concerts pour vous assurer une soirée ambiancée, du 20 au 29 juillet !

Pour la treizième édition, la nouveauté de cette année, est la présence de Food trucks (= camion de restauration) dans le village du festival (situé au parc de la Guierle).

Les restaurants sont ouverts de 18h jusqu’à la fermeture des portes du festival à 1h.
Le festival prend soin de notre environnement en installant des toilettes sèches. Des gobelets rigides réutilisables vous sont proposés. Vous les obtiendrez en payant 1€ qui peut vous être remboursé en rendant votre gobelet.

En revanche, il est interdit de pénétrer dans l’enceinte du festival avec de la nourriture (sandwichs, gâteaux etc..), seules les bouteilles d’eau de moins d’1L sont autorisées. Tout élément non autorisé sera jeté sur place à l’entrée.

Les tarifs des concerts : – Enfants (2-10ans) : 15 euros.
-Adultes : 39 euros.

Vous pouvez trouver les billets à l’office de tourisme de Brive et sur internet.

Les artistes :

le 20 juillet : Christophe Maé, Slimane, Imany
le 21 juillet : M. Pokora, Arcadian, Claudio Capéo
le 22 juillet : Mhd, Zaho, Soprano
le 23 juillet : Lamomali, Julien Doré, Camille

Des animations ainsi que des activités sportives sont prévues sur le camps (volley Ball, mini piscine, bubble bump…).

Carbonnel Lilou, Delpy Laure, Portais Louise.

La journée de la femme vue au masculin

A l’occasion de la journée de la femme du 8 mars dernier nous avons interviewé un élève du lycée,  pour connaître son avis sur le sens de cette journée .

-Est-ce que pour toi la journée de la femme sert à quelque chose?

En tant qu’homme non, je ne me sens pas directement concerné. Après oui, il y a un intérêt à cette journée mais pour les femmes pas pour nous.

-As-tu fait quelque chose en particulier pour cette journée ?

Lors de cette journée, les médias m’ont beaucoup marqué, ils ne parlaient pratiquement que de ça. Et si j’avais eu une copine, je lui aurais certainement offert des fleurs.

-L’icône de la femme pour toi :

Ma mère reste pour moi l’icône de la femme et je ne suis pas le seul à le dire, que pour un fils, l’image de la femme reste sa mère.

-Dans notre société, penses-tu qu’il existe encore des inégalités homme/femme?

Oui, au niveau du travail. Je pense que certains métiers sont encore réservés aux hommes et non aux femmes malheureusement. Et même au niveau des salaires, pour un même métier, un homme gagnera plus qu’une femme. Mais aussi au niveau politique comme on peut le voir, peu de femmes prennent des responsabilités dans la politique et à la tête d’un pays…

-Si ta copine ou ta futur femme fait un métier « d’homme » ça te choquerai ?

Non ça ne me gênera pas du tout, je pense qu’elle aura le droit de choisir de faire le métier qu’elle veut et je ne l’empêcherai pas. Que ça soit au niveau intellectuel ou pratique.

-Une  journée de l’homme devrait-t’ elle  être mise en place ou non ?

Je pense que cela serait bizarre et je pense que la journée de la femme perdrait ses valeurs. Donc non.

Quentin

L’atelier théâtre du lycée jouera en avril

L’aboutissement du travail mené par l‘atelier théâtre du lycée Cabanis pourra être découvert jeudi 6 avril au Théâtre municipal à 18h et jeudi 13 avril à 20h au Théâtre de la Grange, avec un dispositif scénique différent à chaque fois.

Pour la 6 e année, l’atelier théâtre du lycée Cabanis montera sur les planches :la quinzaine de jeunes, en classe de la seconde à la terminale, a conçu des saynètes sur la base d’une réflexion engagée sur l’argent . Comiques ou dramatiques, ces saynètes abordent aussi bien le troc , que les scènes de ménages ou les préjugés  ; autant de situations décalées qui ont été nourries par leur réflexion et que le travail de mise en scène, avec le comédien Cédric Laroche, a encore enrichies

une répétition de la saison dernière

 

Printemps des poètes

Dans le cadre du printemps des poètes, nous vous proposons de venir afficher vos poèmes favoris ou vos propres inventions au CDI. Ces poèmes seront seront lisibles par tous.

pour plus d’info http://www.printempsdespoetes.com

Profs… Un métier… Une passion…


Deux  professeurs de langue nous racontent comment elles sont parvenues à faire ce métier, pourquoi elles ont eu envie de le faire ainsi que les préjugés que les élèves peuvent avoir sur cette profession.

Laurène Boy, professeur d’anglais

Quand elle était lycéenne, elle aimait l’anglais et avait l’option Anglais renforcé. Elle a passé un bac ES ne sachant pas encore son avenir professionnel. Ensuite elle a passé une licence LCE à Limoges suivi d’un master. Elle souhaitait enseigner pour les adultes mais s’est finalement tournée vers l’enseignement avec les jeunes. Son amour pour la langue l’a poussé à transmettre sa passion ; elle n’aime donc pas mettre de mauvaises notes lorsque les élèves font des efforts.

Sa première année s’est passée à Paris en tant que stagiaire. Elle travaillait neuf heures par semaine. Cela s’est bien déroulé. Elle a toujours eu une bonne entente avec ses collègues.

                Le préjugé comme quoi les professeurs n’auraient pas de vie privée est faux même s’il est vrai que leur travail continue chez eux. Pour faire ses cours, elle s’inspire d’Internet et de l’actualité mais les retravaille pour se les approprier.

                Pour se détendre après les cours, elle fait le ménage (rires) et regarde des séries. Pour éviter de croiser ses élèves elle ne va pas faire les courses le samedi et n’appréhende pas de  rencontrer les parents aux réunions parents/professeurs.

Cynthia Certe, professeur d’anglais

Mme Certe a toujours aimé l’anglais, elle a donc fait un bac Littéraire puis elle s’est dirigée vers une licence plus une maîtrise d’anglais (LCE). Pour travailler son accent, elle est partie un an à Liverpool en tant que fille au pair mais elle lit également de nombreux livres en anglais et regarde beaucoup de séries. C’est l’amour de la langue qui lui a  permis de transmettre ses savoirs à ses élèves.  Pour leur donner envie d’apprendre elle s’inspire de l’actualité. Sa première année en tant que professeur s’est déroulée dans un collège. Si un de ses élèves est en difficulté (dyslexie), elle lui propose de lui lire le texte en anglais pour qu’il ne butte pas sur les mots. Pour elle, mettre une mauvaise note est méritée si l’élève ne fait aucun effort d’apprentissage. Durant ses cours cela ne l’embête pas de répéter plusieurs fois les mêmes choses car elle le fait également dans sa vie personnelle.

Pour se détendre après les cours, elle s’occupe de ses deux enfants et fait de la lecture. Lorsqu’elle est chez elle,  elle laisse le travail de côté pour se consacrer exclusivement à sa vie de maman. Étant professeur d’anglais elle aide sa fille travailler à l’oral mais ne passe pas derrière la maîtresse.

Côté préjugés elle s’inspire d’internet pour trouver les documents .

Bien sûr que les professeurs ont du travail pendant les vacances ! La preuve, elle met ses enfants une semaine au centre aéré pour préparer ses cours, ainsi que les mercredis après-midi .

Lilou, Laure et Louise.

 

Carnaval 2017, le Retour!!!

le défilé du carnaval s’est déroulé entre midi et deux heures  à  la mezzanine, il y avait une très bonne ambiance et de très beaux costumes . Un jury était présent pour élire les plus beaux déguisements.

Dans la catégorie fille: le dragon bleu et rouge l’emporte.

Dans la catégorie garçon: le chevalier du Fort Cabanis a conquis le cœur des jurys.

Dans la catégorie groupe: les chasseurs de gorille remportent le prix.

Et pour finir dans la catégorie adulte: le supporter des verts.

retrouvez ci-joint les photos de la journée déguisée du mardi 07/02/2017.Vous pouvez récupérer les images originales les vendredi de 10h à 12h au CDI.

Margot & Mary

Les échecs pour tous !

Depuis septembre 2016, Sébastien Vendeuil, professeur de mathématiques au lycée, a mis en place un atelier d’échecs. Il est aidé par José Laval, président du club d’échecs de Brive, le Cavalier Gaillard.

Sébastien Vendeuil conseille les joueurs amateurs tous les vendredis de 13 heures à 14 heures dans le bâtiment Newton.

Les joueurs se retrouvent au rez-de-chaussée du bâtiment Newton, tous les vendredis de 13 heures à 14 heures. Le nombre de participants a fortement augmenté : il est passé de 4 à 15 élèves réguliers, dont 8 élèves présents tous les vendredis. Pour participer à l’atelier échecs, aucune inscription n’est nécessaire, tout le monde peut venir.

 

 

Quand son fils a  pratiqué les échecs à l’école primaire Louis-Pons, Sébastien Vendeuil a eu envie de s’y remettre à son tour. Aujourd’hui, il conseille et aide les joueurs de manière ludique. « Il n’y a pas besoin d’être scientifique pour jouer aux échecs c’est un jeu accessible à tous. A l’origine c’est un jeu de guerre donc il y a le plaisir de battre son adversaire mais c’est aussi un jeu qui demande d’être créatif, d’avoir de l’imagination,  beaucoup de réflexion et de patience ».

L’atelier échecs est aussi ouvert aux professeurs. Le professeur d’histoire Mathieu Yefsah y a déjà fait ses preuves en tant que joueur confirmé.

Actuellement six jeux d’échecs sont disponibles au BVS ; le Cavalier Gaillard en prête deux de plus pour l’atelier.  « J’ai demandé à la section menuiserie du lycée Lavoisier de faire quatre à cinq échiquiers pour l’atelier. Les échecs permettent aussi de nouer des liens. »

Walid, Victor, Thomas

Festival de la BD d’Angoulême, nous y étions !

Une très belle journée ensoleillée pour découvrir le festival d’Angoulême par les élèves de notre club manga auxquels s’étaient joints ceux des clubs du collège et du lycée d’Arsonval.
Au programme, des expositions en tout genre : Les nouveaux visages de Michey Mouse, les héros Marvel vus par des dessinateurs franco belges, une présentation de l’univers de Will Eisner et de l’album le château des étoiles, sans oublier l’expo Manga ! Et même un « concert de dessins » très apprécié par tous. Nous aurions voulu en voir encore plus ! Rendez-vous l’année prochaine !

 

Devant l’obélisque, inaugurée à l’ouverture du festival en l’honneur de Goscinny

Expo Will Eisner : comme dans un décor de polar

 

Nos héros de toujours !

 

Aloïs, Florian, Romain, Mathieu et Nathan à l’espace manga

Mickey Mouse vu par Cosey